Connect with us

News

Nga’kumbe surprend avec “La façon que tu tournes ça”

akumradio

Publié il y a

le

par

Sorti le 27 juin 2019, la chanson intitulée “La façon que tu tournes ça” de Nga’kumbe ne cesse de chauffer les ménages, les bars, les snacks et les boites de nuit du Gabon. Le phénomène est tellement présent que même sur la toile on a peut voir la popularité de l’Ikoku, danse traditionnelle du sud du Gabon, grandir et se faire adopter même par des communautés étrangères au Gabon.

Si il n’était pas très connu du grand public avant ce single, Nga’kumbe a toujours été des artistes dont la priorité est de mettre en valeur sa culture: la culture gabonaise. Originaire de Moabi et de Ndendé, c’est dès son plus jeune âge qu’il développe un amour pour la chose traditionnelle. Aujourd’hui, grâce à ce single, il a réalisé un premier pas important dans sa quête. Il a remis au goût du jour, la tendance Ikoku et a lancé un courant Ikoku-Urbain qui est aussi désormais porté par d’autre artistes gabonais.

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Tayc & Didi B, l’annonce d’une collaboration.

Donald

Publié le

le

par

Actuellement en Côte d’Ivoire pour des concerts, Tayc occupe naturellement l’espace médiatique. En bon client, le chanteur n’hésite pas à répondre aux questions de ses intervieweurs, pour la promotion de son double spectacle : du vendredi 12 Août au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire et du samedi 13 Août 2022 à l’Ivoire Golf Club.

Comme à leur habitude, les journalistes s’éloignent du sujet pour dynamiser les entretiens. Partant dans cette direction, la question de savoir si Tayc pourrait collaborer avec l’artiste hip-hop le plus en vue en Côte d’Ivoire, Didi B, est revenue maintes fois. Dans un compte rendu d’interview d’un confrère ivoirien, la réponse du chanteur français a été donnée. Elle précise ce qui suit : “Je fais beaucoup de feats et un feat pour moi ça doit être un tube obligatoire pour moi. Donc faut trouver le temps de faire un bon morceau, mais je sais que Didi B est très chaud, donc il y’a moyen de faire quelque chose de beau avec lui…”.

Cette réponse de Tayc indique clairement que les deux artistes nous préparent un “beau” morceau. En attendant la confirmation de cette information, nous allons continuer de nous tenir informé en recoupant les articles de nos confrères ivoiriens, afin d’informer les lecteurs d’Akûm Radio.

Mihi…

Continue Reading

News

“Tèmênèh”, le retour de Dav Love.

Donald

Publié le

le

par

Dav Love renouvelle son expérience en musique avec un nouveau titre : “Tèmênèh”.

Homme de petite taille, du fait de ses problèmes de croissance, Dav Love est un jeune homme décomplexé. Passionné de danse et de comédie, le jeune homme de trente (30) ans se dévoile sur la toile par des vidéos qui révèlent au monde, sa pluralité artistique. Ayant aussi une âme d’artiste chanteur, Dav Love cherche à fait entendre sa voix. Il y a un mois, sa première expérience musicale a vu le jour, “Je ne gère pas ça”. Pas très côté chez les mélomanes, ce titre a fait l’objet des critiques pas très encourageantes. Prenant les choses du bon côté, l’artiste a souligné les “remarques” pour les corriger.

Après l’expérience peu glorieuse de cette première production, Dav Love s’est mis au travail. Il y a près d’une semaine, le fruit de son travail a été rendu public, sur son compte Youtube. Celui-ci s’intitule “Tèmênèh”. Un deuxième jet musical dans lequel le chanteur baigne dans la tradition du peuple Nzébi (peuple d’Afrique centrale, majoritairement au Gabon avec des ramifications au Congo Brazzaville) sur un fond sonore d’Ikoku : un rythme traditionnel du peuple Punu du Gabon et du Congo Brazzaville.

Sujet à débat, en comparaison avec sa précédente production, l’exclusivité de Dav Love est d’une bien meilleure qualité, comme on peut le lire en commentaire sur les réseaux-sociaux. Découvrons-là en images.

Dav Love – Tèmênèh

Mihi…

Continue Reading

News

KS Bloom & Chidinma : “C’est Dieu (remix)”.

Donald

Publié le

le

par

“C’est Dieu”, la reconnaissance témoignée au créateur par KS Bloom a vu la participation de Chidinma.

KS Bloom, son est connu du public ivoirien et africain. Dans “le monde” comme dans la sphère chrétienne, le chanteur gospel connaît un succès remarquable.

En 2021, son single “Enfant béni” était l’un des titres les plus populaires en Côte d’Ivoire et un peu partout en Afrique. Inspiré par la parole de Dieu, le chantre a démarré l’année 2022 sous les mêmes auspices. Courant mars, avec son label, Prosperity Production, l’artiste a sorti “C’est Dieu”. Comme le précédent titre du chanteur, celui-ci rend hommage au créateur du Ciel et de la Terre, Dieu. Véritable hymne, ce titre a touché bon nombre de pays francophones, en Afrique. Souhaitant atteindre dans son prêche, les pays qui ont en partage la langue anglaise, sur le continent noir, KS Bloom a pris l’initiative d’inviter une collègue du registre gospel de nationalité Nigériane, Chidinma.

Après publication de la nouvelle version de “C’est Dieu”, avec Chidinma, KS Bloom touche le public plus important. Les chiffres révélés ces derniers jours, en rapport avec les vues sur YouTube le témoignent :

• Un million (1.000.000) de vues en vingt-quatre heures (24h) ;

• Plus de trois millions ( 3.000.000 ) de vues en moins d’une semaine.

Parti sur cette lancée, les treize millions (13.000.000) de vues de la version originelle de la chanson après cinq (05) mois de présence sur YouTube risquent d’être très vite largués. Le succès hâtif de la collaboration KS bloom-Chidinma fait dire aux observateurs que ce titre n’est pas loin d’être le tube gospel de l’année en cours.

KS BLOOM & CHIDINMA – C’est Dieu (Remix)

Mihi…

Continue Reading