Connect with us

News

KS Bloom & Chidinma : “C’est Dieu (remix)”.

Donald

Publié il y a

le

par

“C’est Dieu”, la reconnaissance témoignée au créateur par KS Bloom a vu la participation de Chidinma.

KS Bloom, son est connu du public ivoirien et africain. Dans “le monde” comme dans la sphère chrétienne, le chanteur gospel connaît un succès remarquable.

En 2021, son single “Enfant béni” était l’un des titres les plus populaires en Côte d’Ivoire et un peu partout en Afrique. Inspiré par la parole de Dieu, le chantre a démarré l’année 2022 sous les mêmes auspices. Courant mars, avec son label, Prosperity Production, l’artiste a sorti “C’est Dieu”. Comme le précédent titre du chanteur, celui-ci rend hommage au créateur du Ciel et de la Terre, Dieu. Véritable hymne, ce titre a touché bon nombre de pays francophones, en Afrique. Souhaitant atteindre dans son prêche, les pays qui ont en partage la langue anglaise, sur le continent noir, KS Bloom a pris l’initiative d’inviter une collègue du registre gospel de nationalité Nigériane, Chidinma.

Après publication de la nouvelle version de “C’est Dieu”, avec Chidinma, KS Bloom touche le public plus important. Les chiffres révélés ces derniers jours, en rapport avec les vues sur YouTube le témoignent :

• Un million (1.000.000) de vues en vingt-quatre heures (24h) ;

• Plus de trois millions ( 3.000.000 ) de vues en moins d’une semaine.

Parti sur cette lancée, les treize millions (13.000.000) de vues de la version originelle de la chanson après cinq (05) mois de présence sur YouTube risquent d’être très vite largués. Le succès hâtif de la collaboration KS bloom-Chidinma fait dire aux observateurs que ce titre n’est pas loin d’être le tube gospel de l’année en cours.

KS BLOOM & CHIDINMA – C’est Dieu (Remix)

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Départ de Shan’L de Direct Prod, la réaction de Edgard Yonkeu qui s’appuie sur le fondement de la loi.

Donald

Publié le

le

par

La semaine écoulée, Shan’L a annoncé la fin de son aventure avec Direct Prod, label de production de Edgard Yonkeu. Ce, au motif qu’elle souhaiterait désormais “voler” de ses propres “ailes”. À la suite de cette communication de l’auteure de “Tchizambengue”, sur ses réseaux-sociaux, la réaction de Edgard Yonkeu était vivement attendue pour confirmer ou infirmer les dires de celle qui considère comme étant sa “fille”.

Discret sur la toile, le célèbre producteur n’a pris la parole après la communication de Shan’L. Constatant ce mutisme, la presse locale, par le biais d’un de nos confrères est allée recueillir le sentiment du patron de Direct Prod. De cette pêche à l’information, il en ressort que la séparation est bien d’actualité. Mais, il est à noter qu’elle doit être régi par le respect de la loi avant d’être rendue officielle.

Morceaux choisis :

“Un joueur peut vouloir quitter un club, c’est légitime, mais il doit avant tout, soit terminer son contrat, soit le nouveau club le rachète. Donc on va gérer la séparation et la cession du contrat… pour que Shan’L continue de rayonner encore plus haut pour le vert-jaune-bleu. Un père emmène sa fille jusqu’en Terminale. Après, elle prend son envol pour l’université avec l’aide continue de son père. C’est la vie, c’est la loi”.

Par cette réaction de Edgard Yonkeu, on note que ce dernier ne ferme pas la porte à un départ de Shan’L de sa maison de production. Mais, il le conditionne par le respect des engagements contractuels.

Nous y reviendrons.

Mihi…

Continue Reading

News

Shan’L quitte Direct Prod pour “voler” de ses “propres ailes”.

Donald

Publié le

le

par

Pour être une surprise s’en est une. Alors que les Kindas (fans de Shan’L) sont encore dans la liesse de la nomination de leur artiste aux PRIMUD, Shan’L annonce une nouvelle qui met fin à des bruits de couloirs au sujet de sa collaboration avec sa maison de production, Direct Prod. En effet, dans une publication sur ses réseaux-sociaux, ce mercredi 21 septembre en soirée, la chanteuse a annoncé la fin de son histoire avec la maison de production dirigée par le très célèbre Edgard Yonkeu, après plus de 10 ans de collaboration. Sans se montrer discourtoise envers le patron de sa désormais ancienne écurie, qu’elle appelle respectueusement “papa”, l’artiste a fait savoir à sa communauté qu’elle volerait désormais de ses “propres ailes”. Nous publions en toute intégralité la communication de Shan’L.

“Il parait que même les plus belles choses ont une fin…
Il parait qu’il faut accepter son destin…

Après plus d’une dizaine années, je viens vous annoncer la fin de ma collaboration avec ma maison de Production Direct PROD.

Les mots me manquent pour exprimer ma gratitude.

Je vous suis et vous serai toujours reconnaissante pour tout votre travail sur l’artiste que je suis aujourd’hui.

Je vous remercie du fond de mon cœur pour tout ce que vous avez fait pour moi. Il est rare de rencontrer des personnes dévouées, des personnes qui nous ont beaucoup donné. Vos efforts ne sont jamais passés inaperçus.

Un Merci particulier à toi mon papa Edgar YONKEU, tu n’as pas été qu’un Producteur pour moi, tu es et seras toujours mon père spirituel musical…

Savoir remercier, c’est bien plus qu’une politesse élémentaire. C’est avant tout un état d’esprit, un art de vivre presque, mais aussi une preuve d’humilité et de reconnaissance.

Un « merci » n’est appréciable que s’il est réellement sincère.

C’est l’idéalisation de ce duo (Direct Prod & Shan’L) que j’ai toujours porté avec fierté et que je garderais en moi.

Je ne regrette rien de cette passion partagée, bien au contraire. Mais aujourd’hui je vole de mes propres ailes
…. La fin n’existe pas elle n´est que renaissance
Je suis et resterai votre kinda le 🔥 le 🔥 le 🔥

⚠️Pour me contacter mon manager reste disponible :
Facebook : Ericsson LE GUIDE SHOW
Mail : ericssondirectprod@gmail.com”

Mihi…

Continue Reading

News

Une tape de Koffi Olomide sur le derrière d’une de ses danseuses fait parler !

Donald

Publié le

le

par

En préparation de son prochain spectacle sur le territoire français, qui aura lieu au mois d’octobre, Koffi Olomide répète ses gammes avec son orchestre et ses danseuses. Proche de son public, via ses réseaux-sociaux, le célèbre artiste Congolais partage quelques moments de ses répétitions en vidéo. Stratégiquement celà lui permet de promouvoir son événement.

Ce week-end, Koffi Olomide s’est plié à cet exercice qu’il aime tant. En effet, dans une courte vidéo, le chanteur dévoile un bout de sa répétition. Celle-ci va malheureusement pour lui produire l’effet inverse de l’objectif visé, en raison de sa désinvolture. Dans ladite vidéo, on voit Koffi Olomide passer à côté d’une danseuse et lui taper la main sur une fesse, alors qu’elle lui tourne le dos.

La vidéo montrant Koffi Olomide taper sur la fesse de sa danseuse

Une scène devenue virale sur la toile. Elle nous rappelle d’autres gestes inconvenants que l’artiste a déjà eu à poser sur ses danseuses, comme l’agression d’une d’elles en plein concert ou encore le coup de pied donner à eu koffilette (danseuse) à l’aéroport de Nairobi au Kenya, en 2016. Pour le dernier geste cité, Koffi Olomidé avait été incarcéré à la prison de Makala à Kinshasa, dès son retour au pays.

La vidéo montrant Koffi Olomide donner un coup de pied à sa danseuse

Assailli par les internautes, pour son geste jugé “déplacé” et “irrespectueux”, ces derniers se demandent si le gouvernement Congolais ne devrait pas retirer à Koffi Olomidé son titre “d’ambassadeur de la culture congolaise” pour “le peu de respect qu’il a pour les femmes”.

Mihi…

Continue Reading