Connect with us

News

Dadju & Fally Ipupa en duo sur “Jaloux”.

admin

Publié il y a

le

par

Pour la réédition de son double album ” Poison ou Antidote “, Dadju annonce la remix du titre ” Jaloux ” en collaboration avec Fally Ipupa.

Le projet que public avait découvert de moitié en février dernier, lors du concert de Fally Ipupa sur la scène de l’Accord Arena a été bouclé et sera disponible en cette fin du mois d’octobre. L’annonce faite par Dadju ce vendredi 01 octobre est relayée par une presse Congolaise qui se réjouit d’apprendre une telle nouvelle. Avec cette collaboration la musique Congolaise sera encore un peu plus visible en dehors.

Cette collaboration entre fils du Congo qui intervient après celui de Damso et du même Fally Ipupa, laisse penser que ces derniers se donnent la main pour porter le Congo sur le toit de l’Afrique avec une vue panoramique sur le monde. Il est important de rappeler que la collaboration entre Dadju et Fally Ipupa sur ” Jaloux ” sortira cette fin du mois d’octobre dans la réédition du double album de dadju ” Poison ou Antidote “.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

MC Bright, un artiste qui conscientise, denonce et critique avec ses mots

admin

Publié le

le

par

Par son écriture qui n’a rien de commun, ses expressions singulières et son message qui parle généralement des problèmes de la cité Gabonaise dans son ensemble, MC Bright porte la veste d’un artiste engagé, à chaque fois qu’il chante.

Si un bon nombre de rappeurs issus de la génération des années 2010 s’évertuent à tuer l’âme du rap par des textes qui ne reflètent aucunement la réalité du quotidien, il y a quelques uns qui continuent à respecter les codes laissés par les anciens. Parmi eux, il y a MC Bright. Un artiste très engagé que le public découvre depuis quelques temps. Sans se donner l’étiquette d’un super héros, le jeune Port-Gentillais parle de ses problèmes et de ceux que nous vivons au quotidien. En effet, en écoutant des titres comme ” Le Mayo En Chef ” et ” La Chance “, on remarque bien que l’artiste signé Negrattitude déballe les problèmes de la cité. Le message est distillé dans un langage accessible à tous. À ce propos, MC Bright dit avec humour ne pas appartenir à la dynastie d’Aimé Césaire, pour s’exprimer dans un français qui ferait planer les amoureux de la langue Molière.

Par son sens de la créativité, le rappeur a développé un langage bien à lui. Il a ” créélisé “, comme il le dit lui-même, pour nous dire qu’il a créé. Les thèmes abordés bien que sérieux, sont développés avec des figures de styles qui font réfléchir et une bonne dose d’humour. Par exemple, parlant du statut de l’artiste Gabonais, il dit, je cite : << Les droits d’auteurs sont dans le c… d’un féticheur >>. Où encore, pour parler de la pollution du fleuve Ogooué qui traverse le centre du Gabon ( Lambaréné ), suite à la découverte des poissons morts à ses abords, il pointe son doigt vers la société qui gère le traitement et l’adduction de l’eau en disant : << À Lambaréné les poissons ne font que daya. La S.E.E.G ajoute le sel dans le wata >>.

Des exemples comme ceux-là sont nombreux. La musique de MC Bright est le miroir de la cité Gabonaise. À propos du choix des thèmes abordés, MC Bright nous dit qu’il aimerait par exemple chanter l’amour. Mais, la réalité du pays fait qu’il reste très critique. << À des moments, je me lève en ayant l’idée d’écire le love. Mais, tout de suite je regarde mon environnement et celui des autres et je me dis que je ne peux pas chanter l’amour quand la souffrance prédomine… >>, dit-il.

Continue Reading

News

PRIMUD 2020: La victoire de Shan’l cause des remous sur la toile

admin

Publié le

le

par

Sacrée ” meilleur artiste d’Afrique Centrale ” au PRIMUD, Shan’l ne reçoit pas que des félicitations. En effet, les heures qui ont suivi son sacre au PRIMUD, des d’internautes Congolais fans de Fally Ipupa, Ferré Gola et Innos’B ne parviennent pas à digérer la pilule. Pour eux, il n’est pas cohérent et logique qu’une artiste comme Shan’l puisse passer devant des artistes qui ont une aura internationale beaucoup plus importante.

La cinquième édition du PRIMUD a livré ses résultats au cours d’une cérémonie de remise des prix, ce dimanche 11 octobre. Des artistes ont été récompensés dans chacune des catégories, comme il est de coutume dans ce type de cérémonie. Nominée dans la catégorie ” meilleur artiste d’Afrique Centrale “, Shan’l a remporté le prix devant ses collègues. Si les Gabonais et certains Ivoiriens félicitent l’artiste, ce n’est visiblement pas le cas des internautes Congolais qui n’en reviennent pas. Pour eux, il est impossible qu’un artiste de la région de l’Afrique Centrale puisse rivaliser Innos’B, l’interprète de la déferlante ” Yopé “, Ferre Gola ou encore Fally Ipupa au cours de cette année 2020.

La théorie du complot est vite évoquée. Shan’l aurait soudoyé le jury. Pour répondre à cette théorie un internaute et un fan de Shan’l dit : << Shan’l n’a pas les moyens pour corrompre le PRIMUD. >> Un autre internaute visiblement très remonté contre les organisateurs du PRIMUD accuse l’organisation de donner trop de crédits au vote des internautes. Mais, ce dernier ignore que dans cette compétition le vote des internautes compte à 40%. Il devrait donc attaquer le jury qui compte un quota de vote beaucoup plus important. Le faire reviendrait à mettre en cause la probité des professionnels de la musique Africaine.

Des réactions des internautes, une semble expliquer pourquoi la Gabonaise a remporté le prix cette année comme l’an dernier : << Je n’ai jamais vu Fally faire un post pour parler du PRIMUD et de sa participation. Genre, il est trop en haut pour venir parler du PRIMUD. Shan’l quant a elle demandait à ses fans de voter. >> Si on suit la logique de cet internaute, la mobilisation des internautes de Shan’l combinée à celle de certains membres du jury ont permis à l’interprète de ” Choquez les ” de remporter le prix. La morale de l’histoire est qu’il faut s’investir corps et âme dans une compétition lorsqu’on souhaite en être le vainqueur.

Continue Reading

News

PRIMUD 2020 : Shan’l conserve son titre

admin

Publié le

le

par

En compétition avec une pléthore d’artistes de l’Afrique Centrale, pour le prix de meilleur artiste de cette partie du continent, au Prix International des Musiques Urbaines d’Afrique ( PRIMUD ), comme l’an dernier, la Gabonaise Shan’l a remporté le prix.

C’est dans la nuit du dimanche 11 octobre au palais des congrès à Abidjan ( Côte d’Ivoire ), que la musique urbaine de la scène Africaine s’est donnée rendez-vous sur invitation du PRIMUD, afin de récompenser les artistes qui se sont le mieux distingués tout au long de l’année 2020. Présente parmi les nominés, dans la catégorie meilleur artiste d’Afrique Centrale, Shan’l à remporté le prix pour la deuxième année d’affilée devant ses compères de la sous-région. Une performance qui force le respect et l’admiration, quand on sait que la Gabonaise avait en face d’elle des grosses pointures de la musique Africaine, comme Innoss B, Fally Ipupa, Daphné et bien d’autres.

Aux titres des récompenses, le PRIMUD, par le vote du jury et des internautes a récompensé les meilleurs artistes de chacune des catégories, pour le compte de sa cinquième édition. Nous y reviendrons !

Mihi…

Continue Reading