Connect with us

Events

Le Ndoum’s Célèbre la Fête de la Musique et Enrichit la Culture Gabonaise

Publié il y a

le

par

Depuis son inauguration le 31 mai dernier, le Ndoum’s, situé aux Trois Quartiers dans le premier arrondissement de Libreville, s’est rapidement imposé comme un haut lieu de la culture gabonaise. Cet espace artistique, qui abrite également un snack-bar, a pour ambition de mettre en lumière et de célébrer les richesses culturelles locales.

Le 29 juin 2024, le Ndoum’s a célébré la fête de la musique avec une soirée exceptionnelle rassemblant de nombreux artistes talentueux. Joël Nzé et son orchestre Borsalino ont donné le coup d’envoi des festivités, emportant le public avec des classiques africains et antillais, interprétant des morceaux de Charlotte Dipanda, André Pépé Nzé, Ismaël Lô, ainsi que des tubes de zouk des années 90 et 2000 des Antilles.

La soirée a été également marquée par des performances de slam et de musique traditionnelle. Aframe, un joueur d’arc, a captivé l’audience avec son jeu unique. Il a accompagné les slameurs Imane et Moulossi, ajoutant une dimension musicale originale à leurs prestations. Imane, jeune slameuse, a touché le public avec ses paroles puissantes : “propriétaire de mon histoire, l’Afrique est source de pouvoir”. Moulossi, quant à lui, a livré une prestation mémorable en évoquant l’Afrique et les défis de la mondialisation.

Un des moments forts de la soirée a été la performance de Mwazang Eya, chanteur et conteur de Mvett, une tradition orale du nord du Gabon. Il a célébré la richesse des coutumes locales avec un style urbain, incitant le public à se réapproprier leurs usages et coutumes dans un monde de plus en plus concurrentiel. Nga’kumb, chanteur tradi-moderne du sud du Gabon, a clôturé le spectacle avec des chants et danses Ikoku, expliquant avec humour cette danse sensuelle propre à son peuple.

Une session d’open mic a également permis au public de participer. Franck Meba a profondément ému l’audience en interprétant “Coco” de feu Chris Ayum, une icône de la musique gabonaise.

La soirée s’est terminée sur une note prometteuse avec Chancia, la présentatrice, qui a invité le public à revenir pour les prochaines éditions. En effet, le Ndoum’s prévoit de continuer à offrir une scène aux artistes locaux chaque fin de mois, avec une programmation très attendue.

Avec cette initiative, le Ndoum’s prouve que la culture gabonaise a un bel avenir devant elle, en offrant une plateforme de choix aux talents locaux et en permettant au public de s’immerger dans les traditions et créations contemporaines du pays.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Events

Aubameyang quitte l’OM pour Al-Qadisiyah : Un tournant dans sa carrière

Publié le

le

par

Après une saison marquée par ses performances spectaculaires sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, Pierre-Emerick Aubameyang s’apprête à tourner une nouvelle page de sa carrière. Selon des sources proches du club phocéen, l’international gabonais serait sur le point de finaliser son départ pour Al-Qadisiyah en Arabie Saoudite.

Un départ anticipé malgré les efforts de l’OM

Auteur de 30 buts et 11 passes décisives toutes compétitions confondues lors de la saison 2023-24, Aubameyang a été l’un des piliers de l’équipe dirigée par Roberto De Zerbi. Malgré les tentatives répétées de la direction de l’OM pour le retenir, le joueur de 34 ans semble déterminé à changer d’air.

Une destination inattendue : l’Arabie Saoudite

Al-Qadisiyah, actuellement en pleine expansion sous l’impulsion du géant énergétique Aramco, a réussi à convaincre Aubameyang de rejoindre ses rangs. Bien que d’autres clubs aient manifesté leur intérêt, c’est Al-Qadisiyah qui aurait réussi à finaliser un accord, mettant ainsi fin à une longue saga de spéculations autour de l’avenir du joueur.

Des négociations avancées

Les discussions entre l’agent d’Aubameyang, l’OM et le club saoudien sont à un stade avancé et pourraient se conclure dans les prochaines heures, selon nos sources. Le montant du transfert n’a pas été divulgué, mais il est probable qu’un transfert sec soit envisagé, reflétant l’importance de l’accord pour toutes les parties impliquées.

Un nouveau chapitre dans la carrière d’Aubameyang

Pour Aubameyang, ce transfert représente une opportunité de découvrir un nouveau championnat et de contribuer au développement d’Al-Qadisiyah, qui ambitionne de devenir un acteur majeur sur la scène mondiale du football. Ce changement de cap intervient à un moment clé de sa carrière, offrant à la star gabonaise la chance de continuer à jouer au plus haut niveau.

Alors que les détails de l’accord final restent à confirmer, une chose est certaine : Pierre-Emerick Aubameyang s’apprête à dire au revoir à Marseille pour débuter un nouveau chapitre dans un environnement totalement différent mais prometteur à Al-Qadisiyah. Restez connectés pour toutes les mises à jour sur ce transfert imminent.

Mihi…

Continue Reading

Events

Inauguration Historique par OLIGUI NGUEMA à Tchibanga : Gaspar Yanga, Héros Gabonais Redécouvert

Publié le

le

par

Du 12 au 14 juillet, lors de sa tournée républicaine à Tchibanga, le Président de la Transition, Brice-Clotaire OLIGUI NGUEMA, a marqué un moment historique en inaugurant la statue de Gaspar Yanga, un personnage méconnu mais emblématique de la résistance africaine en Amérique. Capturé au Gabon, Gaspar Yanga devint le leader d’un groupe de fugitifs, les cimarrones, en Nouvelle-Espagne (aujourd’hui le Mexique), réhabilitant ainsi une histoire longtemps oubliée au Gabon.

Contexte Historique :
Gaspar Yanga, également connu sous le nom de Yanga, était un prince africain capturé au Gabon et réduit en esclavage en Nouvelle-Espagne vers 1570. Il parvint à s’échapper et devint le leader d’un groupe de fugitifs, les cimarrones, qui se réfugièrent dans les montagnes de Veracruz. Pendant des décennies, Yanga et sa communauté résistèrent aux tentatives espagnoles de les soumettre.

Signification et Héritage :

statue de Yanga à Veracruz au Mexique

En 1609, après des affrontements prolongés, un accord fut conclu entre Yanga et les autorités coloniales espagnoles, reconnaissant une certaine autonomie à sa communauté en échange de la paix. Aujourd’hui, la ville de Yanga, au Mexique, porte son nom en reconnaissance de son rôle crucial dans l’histoire de la résistance et de la liberté des Afro-Mexicains. En 1976, une statue de Gaspar Yanga a été érigée à Yanga, Veracruz, pour commémorer son leadership dans la rébellion des esclaves.

L’Inauguration à Tchibanga :
L’inauguration de la statue de Gaspar Yanga à Tchibanga par le Président de la Transition symbolise non seulement un acte de reconnaissance envers ce héros oublié, mais aussi un effort pour sensibiliser les Gabonais à une partie de leur héritage historique souvent négligée. Cette initiative vise à encourager la recherche et l’enseignement de l’histoire africaine et de la diaspora africaine dans le cadre de l’éducation nationale.

Inauguration de la statue de Yanga par Brice-Clotaire OLIGUI NGUEMA

En redonnant vie à l’histoire de Gaspar Yanga à travers l’inauguration de sa statue à Tchibanga, le Gabon célèbre non seulement la résilience et la bravoure de ce leader africain, mais réaffirme également son engagement envers la préservation et la promotion de son patrimoine culturel et historique diversifié.

Sources :

Mihi…

Continue Reading

Events

Brice-Clotaire OLIGUI NGUEMA : Promouvoir le ‘’OUI’’ au Référendum National à Moabi

Publié le

le

par

Depuis son accession au pouvoir par un coup de force le 30 août 2023, le Général de Brigade Brice-Clotaire Oligui Nguema, à la tête du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI), s’efforce de renforcer les liens avec la population gabonaise à travers une tournée républicaine. Cette initiative vise à expliquer les objectifs de son action et à solliciter l’adhésion des citoyens à la nouvelle direction envisagée pour le pays.

Des Engagements Concrets pour Moabi

Le vendredi 12 juillet 2024, Brice-Clotaire Oligui Nguema a fait étape à Moabi où il a prononcé un discours marquant, annonçant plusieurs mesures destinées à améliorer directement le quotidien des Gabonais dans cette région spécifique. Parmi ces mesures, figurent l’installation immédiate de l’Internet pour favoriser la connectivité, la gratuité de la télévision pour accéder à l’information, ainsi que la pose symbolique de la première pierre d’une stèle en l’honneur de Nyonda Makita, un héros de la résistance contre les colons.

Un Engagement pour le Développement Local

Brice-Clotaire Oligui Nguema a également souligné des projets d’infrastructure cruciaux, notamment la réhabilitation urgente de la route reliant Moabi à Tchibanga, longue d’une centaine de kilomètres. Il a promis des travaux d’entretien immédiats en attendant le bitumage complet pour améliorer la circulation et faciliter les échanges commerciaux et sociaux entre les régions. Dans son discours, il a particulièrement compté sur le soutien de figures locales telles que Séraphin Moundounga, déclarant : “Je compte sur mon grand frère Séraphin Moundounga pour le vote du ‘oui’ au référendum ici à Moabi.”

Un Appel à l’Unité Nationale

Le discours d’Oligui Nguema a mis en avant les ambitions du CTRI pour le Gabon. Après avoir instauré un dialogue inclusif d’un mois pour l’élaboration d’une nouvelle constitution et la définition d’une nouvelle orientation nationale, le Général a exprimé sa conviction profonde envers l’unité nationale comme condition essentielle au développement du pays. Il a encouragé fermement les populations locales à soutenir le référendum national en votant “Oui”, affirmant que ce vote est crucial pour tourner la page des crises passées et ouvrir un nouveau chapitre de progrès et de prospérité pour le Gabon.

À travers cette tournée, Brice-Clotaire Oligui Nguema s’engage activement à transformer le Gabon en promouvant des initiatives concrètes et en mobilisant les énergies pour un avenir meilleur. Le jour du référendum sera une opportunité pour les Gabonais de décider collectivement de la voie à suivre pour leur pays. En mettant l’accent sur l’unité et le développement local, le Général pose les fondements d’un Gabon moderne et prospère, où chaque citoyen contribue à l’édification d’une nation forte et unie.

Mihi…

Continue Reading