Connect with us

Clips

Nga’Kumbe : ” Chacun sa catégorie “, pour la valorisation du rythme Ekunda

akumradio

Publié il y a

le

par

Nga’Kumbe, l’artiste qui fait parler de lui depuis deux ans avec son style Afro qu’il nomme ” Ikoku moderne ” revient avec le titre ” chacun sa catégorie ” en format vidéo trois mois après sa sortie audio. Ce titre nous fait découvrir l’artiste sur un rythme traditionnel Gabonais autre que le Ikoku. En effet, la chanson sur laquelle le public continue d’apprécier Nga’Kumbe sonne “Ekunda”. Ce rythme traditionnel de l’Ogooué-Maritime qui égaie les soirées au village sort de son cadre en se mêlant à une ambiance moderne pensée par DJ Lewis sous l’inspiration de Nga’Kumbe.

Mbolani mes #Tourneurs(es)Voici quelques images du tournage,en attendant la sortie du clip #Chacun_Sa_catégorie ,…

Publiée par Nga'kumbe sur Mardi 7 juillet 2020
Quelques images du tournage du clip ” Chacun sa catégorie” de Nga’kumbe

Depuis quelques temps, l’artiste Nga’Kumbe est considéré comme étant le propulseur d’une musique Gabonaise qui fait un retour aux sources en se mêlant à la musique moderne. Après avoir rencontré le succès avec des titres inspirés d’un rythme traditionnel du sud du Gabon, le Ikoku, l’artiste que le grand public a découvert en 2019 avec le titre ” Façon que tu tournes ça ” , se donne le pari de promouvoir le rythme Ekunda dans sa dernière sortie musicale intitulée ” Chacun sa catégorie “.

La direction artistique du nouveau tube de l’artiste est inspirée d’une histoire. C’est lors d’un séjour à Gamba ( département de Ndougou dans l’Ogooué-Maritime ) lors d’une tournée en début d’année 2020 que Nga’Kumbe découvre le rythme Ekunda et developpe l’envie de chanter dans un rythme que les Marigovéens apprécient.

L’histoire :

<< C’est lors de mon séjour à Gamba en début 2020 dans le cadre d’un spectacle que j’ai découvert le rythme Ekunda. Si mes souvenirs sont bons, je crois que j’étais à table un midi dans un Restaurant-Bar quand j’ai vu des jeunes danser sur une de mes chansons avec des pas qui m’étaient étranger. J’ai tout de suite été séduit parce que les pas étaient en harmonie avec le son. En interrogeant les jeunes, je découvre le nom de la danse et j’ai tout de suite décidé d’apprendre à danser ce rythme traditionnel de l’Ogooué-Maritime.>>

C’est quoi le Ekunda ?

La réponse à cette question permettra à plus d’une personne d’être enseignée sur un rythme culturel du terroir qui est peu connu des Gabonais. Joint par téléphone, l’artiste Rentch Bengo qui a chanté sur ce rythme dans les albums ” Prophétie ” et ” M’oma ” nous apprend que : << Le Ekunda est une danse traditionnelle de réjouissance. Elle n’est pas une danse initiatique comme le Elombo et le Njémbé. Pour ce qui est de sa pratique, je peux vous dire qu’elle fait valoir l’agilité et se danse lors des cérémonies funéraires et pendant la leveé de terre. Les pas de danse Ekunda s’excutent lorsque les femmes et les hommes forment deux camps séparés par une torche. Après l’implantation de ce décor, chacun passe danser au centre en se faisant la passe. >>

À la visualisation du clip ” Chacun sa catégorie “, de Nga’Kumbe beaucoup auront l’impression de voir un 100% Ikoku. Mais, ce n’est pas exactement ça. Il s’agit plutôt d’une chanson qui est rythmée à 90% Ekunda, 5% Ikoku et 5 autre pourcent dans une ambiance moderne, comme nous l’a confié son interprète.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clips

Sarah Lula & Bill Clinton chantent pour le “Kasaï”.

Donald

Publié le

le

par

Attachée à sa province d’origine, le Kasaï, Sarah Lula a pensé à rendre hommage à celle-ci en s’associant à Bill Clinton.

Conçue dans un esprit d’unité des filles et fils du Kasaï, la chanson réunie la chanteuse à un célèbre animateur de Ndombolo aussi originaire du Kasaï, Bill Clinton. Collectivement, les deux artistes valorisent le bon vivre-ensemble des habitants du Kasaï et illustrent avec de fortes images la richesse de cette province de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans cette initiative plurielle, tels des guides touristiques, Sarah Lula et Bill Clinton présentent une belle carte postale de leur terre.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Vitale & Fior 2 Bior : “Matchotcho”.

Donald

Publié le

le

par

Vitale, la chanteuse qui revendique le titre de “Reine” du coupé-décalé est de retour. En effet, il y a moins de quinze (15) jours, l’artiste a sorti la vidéo de la chanson dont elle annonce la parution depuis trois (03) mois, “Matchotcho”.

Accompagnée par Fior 2 Bior sur ce projet, la chanteuse ouvre d’avantage son style musical. Déjà portée sur un coupé-décalé régénéré, la fille spirituelle de Molare l’emmène là où il n’a jamais été. En effet, le style proposé est loin de ressembler à tout ce que d’autres artistes proposent. Loin d’être proche de l’afro décalé qui connait un grand succès, depuis sa mise en valeur par Dj Lewis, le coupé-décalé de la Beyoncé ivoirienne fusionne avec le Gbahngbarada de Fior 2 Bior. Ce mariage est un cocktail musical très bouillant qui fait danser.

Amateurs de danse, le “Matchotcho” de Vitale et Fior 2 Bior peut servir de générique de prestations échaudées.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Keys porte la douleur des femmes battues dans son nouveau titre : “Pourquoi ?”.

Donald

Publié le

le

par

“Pourquoi ?”, l’interrogation de Keys, suite à l’insistance des violences domestiques faîtes aux femmes.

Connu dans le milieu musical gabonais pour avoir fait ses classes avec Bak Attak, Keys n’est pas un artiste connu du grand public. Un anonymat dû à son engagement pas très prononcé pour la musique, à une certaine époque. Autrefois focalisé sur ses études, celui qui est né à Mitzic (ville du nord du Gabon), en 1992, va longtemps mettre sa passion de côté. Après l’obtention de son baccalauréat, dans les années 2010, Keys va trouver un équilibre dans son emploi du temps pour s’adonner à la musique.

Il va sortir des titres comme “Oiseau”, “Va-t-en” et “Noël”, des années après. Artiste engagé, Keys a récemment fait le choix de défendre la cause des femmes battues. Pour illustrer son combat, celui qui vit désormais en France a dernièrement dévoilé une vidéo, “Pourquoi ?”.

Dans cette production, Keys accompagne son message avec de fortes images. La violence que l’on voit à l’écran interpelle tout d’abord les victimes qui ont du mal à dénoncer leurs bourreaux. Ensuite, cette même interpellation s’adresse à la société, notamment aux décideurs afin que ces derniers prennent le problème à bras-le-corps. Enfin, ledit message est indirectement adressé aux hommes qui brisent des ménages et très souvent des vies, en se montrant violent.

Mihi…

Continue Reading