Connect with us

ITW

Marie-Grace : Entre danse, entrepreneuriat et promotion de la Culture Gabonaise

Publié il y a

le

par

Dans l’univers passionnant de la danse, de l’entrepreneuriat et de la préservation culturelle, certaines personnes se démarquent par leur dévouement, leur créativité et leur amour pour leur héritage culturel. Aujourd’hui, nous avons le privilège de vous présenter Marie-Grace, une jeune femme de 23 ans dont le parcours est une véritable source d’inspiration. Elle est maquilleuse professionnelle, danseuse, chorégraphe, et poursuit également des études en management et transformation digitale. Mais ce qui fait briller Marie-Grace, c’est sa passion ardente pour la danse traditionnelle gabonaise et son engagement à la faire rayonner à travers le monde.

AkumRadio (AKR) : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous-même et sur votre parcours dans la danse traditionnelle gabonaise ?

Marie-Grace (MG) : Bonjour ! J’espère que vous allez bien. Je suis Marie-Grace, j’ai 23 ans. Je suis une maquilleuse professionnelle, danseuse, chorégraphe, et étudiante en licence 3 de management et transformation digitale. Les danses traditionnelles gabonaises et moi avions une connexion depuis mon enfance. Venant d’une famille très encrée dans la tradition, j’ai toujours été entourée des danses, chants et tout autre élément culturel dans ma famille.

AKR : Qu’est-ce qui vous a poussé à créer le groupe de danse “MEGANG ME FANG” et quelles sont les valeurs qu’il représente ?

MG : L’idée de créer un groupe de danse est venue sous l’euphorie d’avoir toujours été une grande fan de chorégraphie de troupe et de grand spectacle. Et les valeurs qui y sont incluses sont la diversité culturelle, la valorisation de nos rites et traditions, mais également l’innovation afin de coordonner Tradition et modernité.

AKR : Comment avez-vous réussi à concilier votre passion pour la danse avec vos études et votre entreprise “Beauty by MG” ?

MG : Pour assembler toutes mes activités, j’ai dû inclure mes parents dans certains rôles, notamment ma mère et mon père en tant que manager du groupe, mais j’ai également dû créer des plannings pour chaque activité.

AKR : Comment utilisez-vous les réseaux-sociaux pour promouvoir la culture gabonaise, et quelles sont vos danses préférées à partager ?

MG : Pour promouvoir la culture gabonaise via les réseaux sociaux, je me suis mise à créer du contenu visuel, notamment des vidéos de danse de toutes ethnies confondues, mais aussi des live pour partager mes connaissances sur les valeurs culturelles.

AKR : Pouvez-vous partager un moment particulièrement gratifiant ou un défi que vous avez dû surmonter dans votre parcours artistique ou entrepreneurial ?

MG : L’événement que je trouverai toujours aussi particulier que j’ai dû surmonter durant mon parcours artistique est le tournoi des 9 provinces car c’était la toute première fois que j’allais affronter d’autres troupes de danses sur un podium et il fallait se démarquer afin d’être sélectionné pour le Gabon 9 provinces final.

AKR : Quels sont vos projets et aspirations pour l’avenir, que ce soit dans la danse, l’entrepreneuriat ou la promotion de la culture gabonaise ?

MG : Dans un futur très proche, j’aimerais inclure la culture gabonaise dans tous mes domaines, notamment dans mon entreprise BBM qui sera l’exemple parfait d’un made in Gabon basé sur les symboles culturels gabonais. Mais encore, j’aimerais partager tout mon savoir-faire en ouvrant une école de danse traditionnelle afin de pousser d’autres adolescents à s’intéresser à la culture gabonaise. Et pour finir, je voudrais mettre à disposition des excursions touristiques avec des élèves afin de visiter des villages et d’en apprendre un peu plus sur le Gabon profond.

Propos recueillis par Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ITW

Sly’A en Concert : Premier Pas Vers les Étoiles

Publié le

le

par

L’étoile montante de la scène musicale gabonaise, Sly’A, illumine le paysage musical avec l’annonce de son tout premier concert live prévu le 14 juin 2024 à ANJ EMPIRE. Depuis son envol en solo en 2018, après avoir ébloui aux côtés du groupe Ekivo’K Family, elle captive les cœurs avec des titres comme “Wull’Ma”, “Tilo” et le récent “Le Pas du Mapane”. Cette fois, Sly’A se livre en exclusivité à Akûm Radio, nous dévoilant ses pensées et ses aspirations avant ce moment charnière de sa carrière.

Collaboration avec Africa Dream

Akûm Radio (AKR) : Votre dernière actualité est le titre “Le Pas du Mapane” produit par Africa Dream. Comment est née cette collaboration ?

Sly’A : La collaboration s’est faite de manière très fluide. Mario d’Africa Dream m’a contactée pour me proposer d’enregistrer sur l’un des morceaux de son projet maxi single intitulé “TRANTZEROWIT”. L’idée m’a immédiatement séduite, et nous avons rapidement concrétisé cette opportunité.

Retour du Public

AKR : Avez-vous des retours du public depuis la sortie de ce titre ?

Sly’A : Les retours ont été globalement très positifs. Évidemment, tout le monde n’a pas le même avis, mais cela fait partie de la beauté de la musique : elle touche chaque personne différemment. Les critiques constructives sont toujours les bienvenues car elles me permettent de m’améliorer.

Soutiens et Collaborations Multiples

AKR : Après cette sortie, votre collaboration avec le label Africa Dream se poursuit. Ces derniers jours, vous avez annoncé votre premier concert live avec le soutien de Tromatix. Comment faites-vous pour obtenir tous ces soutiens en plus de celui de votre label, AFJ Productions de Frédéric Gassita ?

Sly’A : Je crois fermement que tout cela est une bénédiction divine. Mes partenaires croient en mon talent et cette confiance est extrêmement motivante. Il y a tant d’artistes talentueux dans notre industrie, et je travaille dur pour justifier la foi que mes partenaires ont placée en moi.

Concert Live

AKR : Vous aurez bientôt 10 ans de carrière. Pourquoi proposer ce concert live aujourd’hui et pas avant ?

Sly’A : J’ai pris un certain recul après la sortie de “Trahison”. N’ayant jamais sorti de maxi, d’EP ou d’album, je me suis concentrée sur ma croissance artistique. Maintenant, je me sens prête à offrir à mon public une expérience live inoubliable.

AKR : Êtes-vous prête à relever ce défi du live, sachant que votre collègue Espoir la Tigresse a eu du mal à s’en sortir en début d’année ?

Sly’A : Je ne prétends pas être Céline Dion, mais je suis confiante dans le don que Dieu m’a donné. Je vais tout faire pour offrir une performance douce à l’oreille et captivante visuellement.

Performance Scénique

AKR : Va-t-on retrouver la même voix de Sly’A que nous écoutons en vidéo et audio sur la scène de ANJ EMPIRE le 14 juin 2024, date du concert ?

Sly’A : Vous retrouverez sûrement la même voix, voire une meilleure. Je travaille constamment à améliorer ma technique et ma présence scénique.

Contenu du Concert

AKR : Que nous réserve Sly’A pour ce concert ? Va-t-on découvrir les titres de l’artiste partant de “Wull’Ma” en 2018 jusqu’à “Le Pas Du Mapane” ?

Sly’A : Je vous réserve un spectacle mémorable. En plus de mes titres connus, vous aurez l’opportunité de découvrir quelques-unes de mes nouvelles chansons, encore inédites.

AKR : On sait que le style de Sly’A est un mariage entre le RnB et la tradition gabonaise, notamment le chant en ethnie Punu. Va-t-on vibrer lors du spectacle au rythme du village et de la ville pour plaire à tout le monde ?

Sly’A : Absolument ! Je vais créer un mélange harmonieux entre les rythmes urbains et les sonorités traditionnelles. Mon objectif est que chaque spectateur trouve sa place et se laisse emporter par la diversité musicale que je propose.

Message au Public

AKR : Un mot à toutes les personnes qui souhaiteraient assister au spectacle ?

Sly’A : Votre soutien est crucial pour moi. Ce concert, c’est avant tout pour vous que je le fais. Je sais que j’ai une communauté dévouée, et j’ai hâte de vous retrouver. Considérez-moi comme une petite sœur qui revient vers vous après une absence. Venez nombreux, je vous promets une soirée inoubliable.

Informations Pratiques

AKR : Un numéro infoline pour la réservation et l’achat des billets ?

Sly’A : Vous pouvez dès maintenant réserver vos places en appelant le 066.71.80.80. Merci pour votre soutien.

Projets Futurs

AKR : Pouvez-vous partager avec nous quelques indices sur vos projets futurs ?

Sly’A : Après ce concert, je sortirai deux nouveaux singles intitulés “Mughangu é Boki” et “DADA”. Ces morceaux apporteront une nouvelle dimension à ma musique et j’espère qu’ils plairont à mon public. Merci infiniment pour tout votre soutien et votre amour. À très bientôt sur scène !

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading

ITW

Omar Defunzu : L’Artiste Polyvalent Dévoile sa Vision Ambitieuse

Publié le

le

par

Depuis ses débuts dans le monde du spectacle, Omar Defunzu s’est imposé comme l’une des figures les plus emblématiques de l’humour en Afrique. Mais ce talentueux artiste gabonais ne se contente pas de faire rire : sa créativité déborde dans les domaines du cinéma et de la musique. Résolu à explorer pleinement ces trois facettes de son art, il lance son projet ambitieux “Defunzu Puissance 3”. Dans cette interview exclusive, Omar Defunzu nous ouvre les portes de son univers artistique et nous dévoile sa vision pour les années à venir.

Akum Radio (AKR) : Bonjour Omar, merci de nous accorder cet entretien exclusif. Tout d’abord, pouvez-vous nous en dire plus sur votre projet “Defunzu Puissance 3” ?

Omar Defunzu (OD) : Bonjour, je suis ravi d’être ici. “Defunzu Puissance 3” est essentiellement un plan de carrière ambitieux où je compte équilibrer mes trois passions artistiques : l’humour, le cinéma et la musique. Mon objectif est de me positionner parmi les meilleurs dans chacun de ces domaines en Afrique d’ici les trois prochaines années.

AKR : C’est une vision très ambitieuse ! Pourquoi avez-vous décidé de mettre en avant ces trois aspects de votre carrière artistique ?

OD : En réalité, ces trois aspects ne sont pas nouveaux pour moi. Depuis mes débuts dans le rire à gogo, j’ai exploré l’humour, le cinéma et la musique. Cependant, j’ai réalisé qu’au fil du temps, j’avais mis davantage l’accent sur l’humour, reléguant le cinéma et la musique à l’arrière-plan. Avec “Defunzu Puissance 3”, je veux rétablir l’équilibre et donner à chacun de ces domaines la même importance dans ma carrière.

AKR : Parlons de vos récents projets cinématographiques, “À la frontière des ténèbres” et “Winner Woman”. Comment ces projets s’intègrent-ils dans votre vision artistique globale ?

OD : Ces court-métrages font partie intégrante de mon projet “Defunzu Puissance 3”. Ils représentent une étape importante dans mon parcours artistique car ils me permettent de passer de l’acteur à réalisateur et scénariste. C’est un défi que je voulais relever pour enrichir mon expérience artistique dans le domaine du cinéma.

AKR : Comment chacun de ces trois aspects (humour, cinéma, musique) enrichit-il votre métier d’artiste ?

OD : Chaque aspect me donne une multitude de possibilités de création et d’enrichissement intellectuel et artistique. Chaque discipline a sa propre particularité, ce qui me permet d’explorer différentes facettes de ma créativité.

AKR : Quels sont les défis et les opportunités que vous rencontrez en jonglant avec ces différentes formes d’expression artistique ?

OD : Les défis sont nombreux, mais je les vois comme des opportunités de croissance. Mon objectif est d’être reconnu comme l’un des meilleurs réalisateurs d’Afrique, tout en continuant à exceller dans l’humour et la musique. C’est un défi que je suis prêt à relever.

AKR : Enfin, quels sont vos projets à venir dans chacun de ces domaines, et comment envisagez-vous de continuer à équilibrer ces trois aspects de votre carrière artistique à l’avenir ?

OD : Mes projets à venir sont nombreux et variés, et ils s’inscrivent tous dans le cadre de “Defunzu Puissance 3”. Je vous invite à suivre mes réseaux sociaux pour en savoir plus. En ce qui concerne l’équilibre entre ces trois aspects, c’est quelque chose que je vais continuer à surveiller de près au cours des trois prochaines années. Après cette période, je ferai une analyse approfondie pour décider de la suite de ma carrière.

AKR : Merci beaucoup Omar pour cet entretien passionnant. Nous vous souhaitons plein succès dans tous vos projets à venir !

OD : Merci à vous, c’était un plaisir.

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading

ITW

Nadège Mbadou : << Un concert pour Répondre à la Demande des Fans et Propager l’Amour sur Scène >>

Publié le

le

par


La scène musicale gabonaise s’apprête à briller de mille feux avec l’annonce du concert très attendu de la talentueuse Nadège Mbadou à l’Institut Français le 18 Mai 2024. Après plus de 20 ans de carrière, Nadège Mbadou continue d’enflammer les cœurs de ses fans avec sa musique vibrante et son énergie contagieuse. Akûm Radio a eu le privilège de s’entretenir avec la chanteuse elle-même pour discuter des préparatifs de cet événement tant attendu, des surprises en réserve et de ce qu’elle espère offrir à son public ce soir-là.


Akûm Radio (AKR) : Félicitations pour la sortie de votre nouveau titre “You Me”. Pouvez-vous nous dire si vous prévoyez de le jouer sur scène lors de ce concert ? Quelle place occupe cette chanson dans votre setlist ?

Nadège Mbadou : “Merci pour les félicitations. Oui, “YOU ME” fera partie de notre setlist pour le concert. Nous avons hâte de partager cette chanson avec notre public en live et nous sommes sûrs qu’elle sera un moment fort de la soirée.”

AKR : Avec qui allez-vous collaborer sur scène pour ce concert ? Qu’est-ce que ces musiciens apportent de spécial à votre performance live ?

Nadège Mbadou : “Sur scène, j’ai le plaisir de travailler avec une équipe de musiciens talentueux. Leur énergie et leur passion pour la musique ajoutent une dimension spéciale à notre performance live. Ensemble, nous sommes prêts à enflammer la scène et à offrir une expérience inoubliable à notre public.”

AKR : Pouvez-vous nous révéler quelques moments forts ou surprises que vous avez préparés pour ce concert ? Y aura-t-il des artistes invités pour partager la scène avec vous ?

Nadège Mbadou : “Pour ce concert, nous avons préparé quelques surprises spéciales pour nos fans. Malheureusement, je préfère garder le secret jusqu’au jour J pour que la magie opère pleinement. Quant aux artistes invités, restez à l’écoute pour plus d’informations, car nous pourrions avoir quelques collaborations spéciales en réserve.”

AKR : Billetterie et vente des billets : Les fans sont impatients d’assister à votre concert. Quand les billets seront-ils mis en vente ? Où peuvent-ils se les procurer ?

Nadège Mbadou : “Les billets seront mis en vente très prochainement. Restez à l’écoute sur mes réseaux sociaux et sur le site de l’Institut Français pour toutes les informations concernant la vente des billets.”

AKR : Prix des billets et accessibilité : Le prix d’entrée est fixé à 20.000 FCFA. Pourquoi avoir choisi ce tarif ?

Nadège Mbadou : “Le prix des billets a été fixé pour répondre aux besoins de production du spectacle et à la qualité de l’expérience que nous voulons offrir à notre public. Nous voulons nous assurer que chaque spectateur vive un moment exceptionnel et mémorable lors de notre concert à l’Institut Français.”

AKR : Interprétation des classiques : Vos fans ont grandi avec vos chansons. Comment avez-vous prévu d’interpréter vos classiques pendant ce live ? Les revisitez-vous d’une manière particulière ?

Nadège Mbadou : “Mes classiques ont une place spéciale dans mon cœur, et je suis honorée de les partager avec mon public lors de ce concert. Nous avons prévu de les interpréter d’une manière qui les rendra à la fois familiers et nouveaux, en y apportant une touche spéciale qui les rendra encore plus mémorables.”


Le concert tant attendu de Nadège Mbadou promet d’être une expérience musicale inoubliable, alliant émotion, énergie et passion. Avec un mélange de ses nouveaux titres comme “You Me” et ses classiques bien-aimés, Nadège Mbadou captivera le public de l’Institut Français le 18 Mai. Restez connectés pour plus d’informations sur cet événement exclusif qui illuminera la scène musicale gabonaise.

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading