Connect with us

ITW

Macy Ilema, un retour et des perspectives.

Donald

Publié il y a

le

par

Après avoir dévoilé son nouvel album, Cette voie (x), Macy Ilema se donne les moyens de le promouvoir. Un tant présente sur les médias pour présenter son disque, le fleuron de Wimbil Studio entre en contact avec ses mélomanes, par le biais de la scène. Ceci, dans le but de mesurer la popularité des pistes qui composent son nouvel album. Après une entrée en matière réussie, sur les planches du Casino Croisette, le 17 juin dernier, Macy Ilema a désormais le regard rivé vers ONOMO Hôtel, pour un spectacle prévu à la date du samedi 06 Août 2022 à 20heures. Interviewée par notre rédaction, au sujet de sa bouillante actualité, Macy Ilema a bien voulu se prêter au jeu.

AkumRadio (AKR) : Comment Macy Ilema a vécu son retour sur le marché du disque ?

Macy Ilema (M.I) : Très bon retour avec la sortie de l’album cette voie(x) depuis le 26 mars 2022 au cours du point de presse donné pour l’occasion au Musée National des Arts et Tradition. Nous y avons lancé le départ pour à nouveau retrouver ce lien fort qui m’unit au public. En effet la période de la pandémie nous a pris de nos activités et j’avoue que cela m’a énormément manqué.

Nous pouvons donc nous réjouir aujourd’hui de la reprise d’activité dans le domaine de l’événementiel.

AKR : Pensez-vous que votre musique correspond aux besoins du marché ?

M.I : La musique est plurielle et chaque artiste dans sa pluralité répond a un besoin bien spécifique du marché. Avec ce nouvel album qui s’intitule Cette Voie(x) je viens avec des styles variés notamment :rumba, un peu d’Afro beat, du tradi moderne etc… je suis sûre qu’il ne souffrira d’aucun rejet auprès des mélomanes.

Je pense que toute les chansons de cet opus sont simplement magnifiques, c’est un délice que je vous invite à découvrir

AKR : Avez-vous trouvé le moyen de vous adapter aux nouveaux outils de communications pour promouvoir le nouveau disque ?

M.I : Assurément oui. De nos jours c’est un passage obligé pour nous arrimer aux exigences d’un monde musical en perpétuel évolution.

Nos albums sont sur les différentes plateformes de téléchargements légales, nous avons un site internet et nous communiquons régulièrement sur nos différents réseaux sociaux :Facebook, Instagram, tiktok et même Watsap.

AKR : Restons dans la promotion, comment se déroule t’elle ?

M.I : La promotion est un processus délicat et donc nous allons étape par étape; nous avons fait un media planning qui nous a conduit notamment à une tournée médiatique que nous allons poursuivre d’ailleurs et là actuellement nous sommes sur le volet Live tour pour faire découvrir en live l’album Cette Voie(x). Par ailleurs l’album et les clés usb restent disponibles à la vente

AKR : Qu’allez-vous proposer de différents au public qui fera le déplacement pour ONOMO Hôtel ?

M.I : Chacun de nos spectacles est différents et nous vous invitons déjà à venir voir cette différence lors des concerts.

Nous allons découvrir un peu plus l’album Cette voie(x) avec quelques exclusivités; il y aura beaucoup d’interactivité avec le public et également des invités surprise sur scène

AKR : En dehors de la voix, va-t-on découvrir les talents de danseuse de la “Princesse” de Baposso ?

M.I : Bien sûr nous allons véritablement prendre possession de la scène avec des danseurs et la princesse de Baposso avec sa voix mélodieuse se chargera de mettre une belle touche vocale pour rythmer chacun de ses pas de danse

AKR : Ce spectacle une étape parmi d’autres, sur une période d’un an où Macy Ilema voit sa “Cette Voie(x)” arriver ?

M.I : Ce spectacle est une étape parmi d’autres spectacles que nous allons organiser autour de l’album,Cette Voie(x), sortie le 26 mars dernier.
Nous allons offrir un maximum de concert live dans le grand Libreville et ses environs et peut-être en province avec beaucoup de chance si Dieu le veut.

AKR : Allez-vous tenter une expérience à l’international ?

M.I : Bien sûr car en chacune de nos sorties c’est une opportunité de nous positionner vers l’international en terme de qualité, visibilité et crédibilité pour créer des contacts pertinents.

Nous allons une fois de plus tenter une expérience à l’international parce que nous ne cherchons pas à nous renfermer mais plutôt à viser le partage avec le monde entier et à chercher toujours le meilleur.

AKR : Que ce rêve ne nous éloigne pas de l’actualité, avant de nous laisser Macy Ilema a t’elle un dernier mot à dire au public par rapport à son spectacle du samedi 06 Août 2022, à ONOMO Hôtel ?

M.I : Dire merci à ce magnifique public qui nous accompagne chaque jour car grâce à vous nous nous battons pour élever le niveau de nos performances musicales et scéniques.

Je souhaite que vous soyez nombreux à Onomo le samedi 06 août 2022 pour partager ces meilleurs moments en live musicalement.

Propos recueillis par Mihi…

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ITW

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : De Miss Gabon à femme d’affaires engagée en politique

Donald

Publié le

le

par

Dans une interview exclusive, Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi, ancienne Miss Gabon, entrepreneure et activiste pour l’autonomisation des femmes, nous parle de son parcours exceptionnel et de son engagement en politique.

Akûm Radio (AKR) : Bonjour Chérie Yoni, merci de nous accorder cette interview. Vous avez eu un parcours impressionnant, de Miss Gabon à femme d’affaires prospère, et maintenant, vous vous lancez en politique. Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Bonjour et merci de m’avoir invitée. Mon parcours a été marqué par diverses expériences enrichissantes. En tant que Miss Gabon 2002, ma mission était de représenter le Gabon dans les événements culturels nationaux et internationaux, ce qui m’a ouvert les portes du monde et m’a permis de découvrir de nombreux sites touristiques.

AKR : Après votre mandat de Miss Gabon, vous avez poursuivi vos études en France. Qu’avez-vous étudié et comment cela a-t-il influencé votre parcours professionnel ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Après mon mandat, j’ai entrepris des études en sciences économiques et gestion, spécialisées en finance, ce qui m’a permis de travailler dans le secteur bancaire. J’ai gravi les échelons et occupé différents postes de responsabilité, mais malheureusement, la banque où je travaillais a fait faillite en 2019.

AKR : C’est une expérience difficile, mais vous avez ensuite pris le chemin de l’entrepreneuriat. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre entreprise et votre engagement en faveur de l’autonomisation économique des femmes ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Effectivement, après la faillite de la banque, j’ai décidé de me lancer pleinement dans l’entrepreneuriat. J’ai toujours été commerçante dans l’âme, et avec l’avènement d’Internet, j’ai saisi l’opportunité de devenir e-commerçante. Cela m’a permis de subvenir à mes besoins tout en soutenant d’autres femmes à devenir financièrement indépendantes.

AKR : C’est admirable. Et maintenant, vous vous lancez en politique, au compte du Mouvement Alternatif Pour le Développement (MAPD) pour les législatives à venir, dans la premier arrondissement de Libreville. Qu’est-ce qui a motivé cette décision ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : En effet, je suis convaincue que la politique est un moyen puissant de créer un changement positif dans notre société. Je souhaite mettre mes compétences et mon engagement au service de mon pays. Le Gabon a besoin de nouvelles intelligences dans la sphère décisionnelle pour répondre aux aspirations de la population.

AKR : Quelles sont vos priorités politiques si vous êtes élue ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Ma priorité est de lutter contre la vie chère qui impacte durement le pouvoir d’achat des Gabonais. Je souhaite également promouvoir le développement économique inclusif, en particulier en encourageant l’autonomisation économique des femmes. Enfin, je compte m’investir dans l’amélioration des infrastructures, de l’éducation et de la santé dans notre pays.

AKR : Et comment pensez-vous contribuer à l’embellissement de Libreville en participant aux élections locales ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : En participant aux élections locales, je souhaite contribuer à la transformation et à l’embellissement de la ville. Une ville bien aménagée contribue au bien-être de ses habitants et favorise l’attractivité touristique et économique.

AKR : Quels sont vos espoirs pour l’avenir ?

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Mon espoir est de voir une jeunesse gabonaise engagée et active dans la vie politique de notre pays. Je crois en un Gabon prospère, égalitaire et démocratique, où chaque voix compte pour un avenir meilleur.

AKR : Merci encore de nous avoir accordé votre temps, et nous vous souhaitons bonne chance dans vos projets futurs.

Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi : Merci à vous. Je compte sur le soutien de mes compatriotes pour réaliser ensemble une véritable transformation politique et économique au Gabon.

À bientôt 43 ans, Chérie Yoni Tsango Ep Ngoussi, une femme de détermination et d’engagement, semble prête à faire une différence dans la politique gabonaise. Son parcours remarquable, de Miss Gabon à entrepreneure, lui donne une perspective unique sur les défis auxquels le pays est confronté. Son désir d’autonomiser les femmes et de participer activement au renouveau politique fait d’elle une candidate à suivre de près lors des élections à venir.

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading

ITW

Ouverture du festival international Nuits du Slam | les impressions de Nanda à l’issue de sa prestation.

Donald

Publié le

le

par

La soirée du mercredi 24 mai 2023, le festival international Nuits du Slam a levé ses rideaux. Organisée au Sénégal, précisément à Guédiawaye ( une ville côtière située au nord ), du 24 au 28 mai, le plateau d’art oratoire, qui est à sa sixième édition, reçoit des artistes francophones, comme à l’accoutumée. Ayant le français comme langue nationale, le Gabon a été invité via la participation de sa célèbre poétesse, Nanda. Au même titre que ses collègues, la Gabonaise a participé à l’ouverture du festival. À la conclusion de sa prestation, qui a clôturé la première date, Nanda a bien voulu répondre à nos questions. Morceaux choisis.

Akûm Radio ( AKR ) : As-tu eu un bon retour du public durant ta prestation ?

Nanda : Oui, j’ai eu un retour très positif du public. À la fin c’est mon refrain et mes mots que les gens scandaient.

AKR : Pourquoi es-tu montée sur scène avec le drapeau du Gabon ?

Nanda : C’était la première soirée. Nous avons eu pour consigne de venir en tenue traditionnelle et de représenter nos pays. Quand on dit Gabon, le drapeau est un symbole essentiel pour le présenter. C’était ma façon pour moi aussi de sentir mon pays, d’imaginer qu’il est là avec moi et de toujours me souvenir que je le représente. C’est enfin, ma preuve de patriotisme et d’Amour à ma terre.

AKR : Es-tu parvenue à te connecter avec d’autres invités du festival ?

Nanda : Chez les slameurs la connexion aux autres est si facile et rapide. Nous sommes une famille. Je suis très attachée à Mariusca du Congo Brazzaville par exemple, c’est ma soeur de coeur, des folies, des rêves et des mots. Je pense aussi à Miss Slam de Guinée, Caméléon de Mauritanie, Coeurtis de la Côte d’Ivoire. Et tous les autres.

AKR : Que réserves-tu au public pour la suite du festival ?

Nanda : Nous avons encore deux ( 02 ) scènes. Un spectacle 100%feminin. Je réserve des mots colorés, des mots d’Amour. Des mots qui touchent, piquent, caressent, mordent aussi. Des mots d’éveil.

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading

ITW

Espoir la Tigresse sur sa nomination aux Afrima AWARDS : “Je n’y croyais pas”.

Donald

Publié le

le

par

Espoir la Tigresse est nominée aux Afrima AWARDS 2022. La nouvelle est connue depuis quelques jours. Au coeur de l’actualité musicale gabonaise de ces derniers, via cette nomination, l’artiste qui revendique si bien son indépendance “n’y croyais pas”. En échangeant avec notre rédaction, l’auteure interprète de “Abiane” livre ses premières impressions.

AkumRadio (AKR): Quelles sont vos premières impressions après votre nomination aux Afrima AWARDS ?

Espoir la Tigresse (E.T) : Je n’y croyais pas au tout début. Après l’annonce de cette nouvelle par un proche, puis par la presse, j’ai fini par m’y résoudre.

AKR : Par qui la nouvelle est arrivée ?

E.T : Par mon manager au courant de la semaine. Quand il me l’a annoncé nuitamment, je lui ai dit de me laisser tranquille (rire). Comme je l’ai tantôt dit, je n’y croyais pas.

AKR : Pour beaucoup de personnes qui vous suivent, cette nomination est déjà une recommence. Êtes-vous du même avis ?

E.T : Tout à fait. Quand on est une artiste qui se bat toute seule comme moi on ne peut que le penser et aussi le dire.

AKR : Quelles sont vos ambitions réelles pour les Afrima AWARDS ?

E.T : Je crois en mon talent et au soutien de mes félins (fans). La compétition s’annonce difficile au vu des artistes qui sont en lice dans ma catégorie. Pour moi, l’essentiel est de représenter mon pays (Gabon) et faire des rencontres qui vont m’aider à aller de l’avant.

AKR : Parlant justement de vos concurrents, il y a Emma’a, une autre chanteuse Gabonaise. Un mot sur sa nomination ?

E.T : Emma’a est très talentueuse. Au vu de son succès, sa nomination est plus que méritée. Sur le coup, Emma’a n’est pas ma concurrente. Je dirai plutôt qu’elle est une autre panthère qui va porter le drapeau lors des AFRIMA AWARDS.

AkR : À quoi devons-nous maintenant nous attendre pour la suite de votre carrière ?

E.T : Après les AFRIMA, Espoir la Tigresse va poursuivre sa carrière d’artiste. Attendez-vous à me voir désormais sur la scène internationale.

Propos recueillis par Mihi…

Continue Reading