Connect with us

Events

Les Réseaux Sociaux au Service de la Réclamation : Magali Palmira Wora Adresse une lettre ouverte à Brice-Clotaire OLIGUI NGUEMA

Publié il y a

le

par


Ce lundi 26 février 2024 en début d’après-midi, Magali Palmira Wora, Directrice Générale des Arts et des Industries Culturelles, a publié sur ses réseaux sociaux une lettre ouverte adressée au Président de la Transition, Brice-Clotaire Oligui Nguema. Cette lettre expose les défis et les obstacles rencontrés dans l’exercice de ses fonctions. Sa nomination, loin d’être une simple reconnaissance de ses compétences, s’est transformée en un combat pour la reconnaissance et le respect du secteur culturel au Gabon.

Des difficultés financières insurmontables :
Dès sa nomination, Mme Wora a été confrontée à des problèmes financiers majeurs. Pendant cinq mois, elle n’a reçu aucun salaire ni contrat de travail, malgré ses multiples tentatives pour résoudre cette situation auprès des autorités compétentes. Elle déclare : “De ma nomination à la fin de ma prise de fonction, je n’ai perçu aucun salaire. J’ai été un Directeur Général sans salaire et sans contrat durant 5 mois.”

Ingérence et pressions politiques :
Les défis ne se limitent pas aux questions financières. Mme Wora a également fait face à des pressions politiques et à des tentatives d’ingérence dans la gestion de son département. Elle exprime : “À deux semaines du 31 décembre 2023, j’ai été convoquée par ma hiérarchie pour organiser le concert. Plusieurs collaborateurs du ministre ont clairement voulu reprendre la main sur le dossier. J’ai décidé de me retirer de la gestion de ce dossier et j’ai laissé l’entière gestion au cabinet du ministre.”

Un plaidoyer pour les artistes et les acteurs culturels :
Malgré les difficultés rencontrées, Mme Wora reste déterminée à défendre les intérêts des artistes et des acteurs culturels au Gabon. Elle dénonce : “En dépit de mes sollicitations, je n’ai pas été impliquée dans les travaux de révision du projet d’ordonnance modifiant et complétant certaines dispositions de la loi portant statut de l’artiste et de l’acteur culturel en république Gabonaise.”

La lettre ouverte de Mme Wora, publiée sur ses réseaux sociaux, met en lumière les défis auxquels sont confrontés les acteurs culturels au Gabon et souligne l’importance cruciale de garantir la reconnaissance et le respect de ce secteur vital. Son appel à l’intervention du Président de la Transition reflète l’urgence de la situation et la nécessité d’une action immédiate pour remédier à ces problèmes persistants.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Events

Fallonne Lumiere Présente son Nouveau Clip “Faut Bosser” au Dynastie Lounge

Publié le

le

par

Fallonne Lumiere, étoile montante de la musique afro-beat gabonaise, est prête à enflammer la scène avec la sortie de son dernier clip, “Faut Bosser”. Originaire du Woleu-Ntem et d’ascendance fang, Fallonne Lumiere a d’abord séduit le public par sa passion pour la danse avant de s’imposer comme chanteuse en 2017. Depuis, elle ne cesse de marquer les esprits avec des rythmes envoûtants qui célèbrent l’héritage musical du Cameroun tout en apportant sa touche personnelle vibrante.

La soirée de lancement de “Faut Bosser” est prévue pour le samedi 27 juillet 2024 au Dynastie Lounge, un événement très attendu qui promet de captiver les fans et les amateurs de musique afro-beat. Accompagnée sur scène par des artistes de renom tels que LAPAPA et Hugues SIMA, Fallonne Lumiere compte bien marquer son retour avec éclat.

Sous la direction avisée de son manager, Assko, réputé au Gabon, Fallonne Lumiere poursuit sa quête de reconnaissance dans l’industrie musicale africaine. Sa collaboration prolifique avec des talents comme Nyna Karole sur “Mon JOUR” témoigne de sa capacité à explorer divers thèmes tout en conservant une authenticité musicale puissante.

La sortie de “Faut Bosser” représente un moment clé pour Fallonne Lumiere, soulignant sa détermination à élever sa carrière vers de nouveaux sommets. Restez connectés pour découvrir comment cette artiste talentueuse continue d’illuminer la scène musicale avec son énergie contagieuse et son engagement indéfectible envers l’art africain contemporain.

Mihi…

Continue Reading

Events

Festigola : Le Festival de Ferré Gola qui Met l’Afrique en Lumière à Kinshasa

Publié le

le

par

En août 2024, Kinshasa vibrera au rythme du Festigola, un festival ambitieux lancé par l’icône de la rumba congolaise, Ferré Gola. Cet événement culturel d’envergure internationale promet de mettre en avant la richesse et la diversité de la musique africaine, réunissant des talents venus de tout le continent.

Organisé au stade Tata Raphaël, du 02 au 04 août, le Festigola sera le point de convergence des cultures africaines, offrant une scène prestigieuse à une variété d’artistes renommés. Parmi eux, des figures locales telles que Deplick Pomba et Hugues Buto Na Filet partageront la scène avec des stars continentales comme Créol du Gabon, Coumba Gawlo du Sénégal, Victoria Kimani du Kenya, et bien d’autres encore. Ces artistes de renom apporteront leurs talents et leurs expériences pour illuminer Kinshasa de leur musique envoûtante et de leur présence charismatique.

Le Festigola n’est pas simplement un festival de musique, mais une plateforme de partage et de célébration de la culture africaine sous toutes ses formes. En invitant des artistes de divers horizons, Ferré Gola ambitionne de renforcer les liens artistiques et culturels entre les pays du continent, tout en propulsant Kinshasa sur la scène mondiale de la musique.

Pour les habitants de Kinshasa et au-delà, le Festigola représente bien plus qu’un simple événement musical : c’est une fenêtre ouverte sur la créativité et la passion qui animent l’Afrique aujourd’hui. En trois jours de festivités intenses, la ville résonnera au son des rythmes entraînants et des voix puissantes, faisant du Festigola un rendez-vous incontournable pour tous les amateurs de musique africaine et les passionnés de culture.

Mihi…

Continue Reading

Events

Pas tout à fait au garde-à-vous, Ndong Sima devrait-il démissionner ?

Publié le

le

par

Depuis sa nomination en septembre 2023, Raymond Ndong Sima, Premier Ministre du Gabon, est au cœur d’une crise politique croissante avec le président de la Transition, Brice-Clotaire Oligui Nguema. Les récents échanges publics ont mis en lumière des divergences profondes sur les réformes du Dialogue National Inclusif (DNI), menaçant la stabilité politique. Ndong Sima est confronté à une décision cruciale : résister aux critiques et aux tensions persistantes, ou répondre à l’appel implicite à démissionner pour apaiser les conflits internes et préserver l’unité nationale.

Lors de sa récente tournée républicaine, notamment à Tchibanga les 12 et 14 juillet 2024, le président de la Transition a critiqué indirectement Ndong Sima, soulignant que son gouvernement manquait de soutien et de capacité à répondre aux critiques. Cette déclaration a été perçue comme une indication directe que ceux qui ne soutiennent pas pleinement le président devraient envisager de quitter leurs fonctions.

Les désaccords entre Ndong Sima et Oligui Nguema ont été exacerbés par les positions divergentes du Premier Ministre concernant les mesures prises lors du dialogue national. Ndong Sima a publiquement remis en question certaines décisions clés, telles que la suppression des partis politiques et les critères stricts pour la nationalité gabonaise requise pour les futurs chefs d’État. Ces divergences ont accentué les tensions au sein du gouvernement et ont provoqué un débat intense dans les médias nationaux.

Dans ce contexte tendu, la décision de Ndong Sima de rester en poste ou de démissionner pourrait avoir des implications majeures pour l’avenir politique du Gabon. Alors que certains appellent à une résolution rapide de la crise pour préserver la stabilité nationale, d’autres soulignent que sa démission pourrait intensifier les divisions politiques déjà profondes.

L’avenir de Raymond Ndong Sima, un politicien expérimenté et potentiellement ambitieux, est désormais suspendu à une décision cruciale : maintenir sa position actuelle malgré les défis persistants, ou céder à la pression et quitter ses fonctions pour faciliter une transition politique plus fluide et harmonieuse.

Mihi…

Continue Reading