Connect with us

Clips

Keys porte la douleur des femmes battues dans son nouveau titre : “Pourquoi ?”.

Donald

Publié il y a

le

par

“Pourquoi ?”, l’interrogation de Keys, suite à l’insistance des violences domestiques faîtes aux femmes.

Connu dans le milieu musical gabonais pour avoir fait ses classes avec Bak Attak, Keys n’est pas un artiste connu du grand public. Un anonymat dû à son engagement pas très prononcé pour la musique, à une certaine époque. Autrefois focalisé sur ses études, celui qui est né à Mitzic (ville du nord du Gabon), en 1992, va longtemps mettre sa passion de côté. Après l’obtention de son baccalauréat, dans les années 2010, Keys va trouver un équilibre dans son emploi du temps pour s’adonner à la musique.

Il va sortir des titres comme “Oiseau”, “Va-t-en” et “Noël”, des années après. Artiste engagé, Keys a récemment fait le choix de défendre la cause des femmes battues. Pour illustrer son combat, celui qui vit désormais en France a dernièrement dévoilé une vidéo, “Pourquoi ?”.

Dans cette production, Keys accompagne son message avec de fortes images. La violence que l’on voit à l’écran interpelle tout d’abord les victimes qui ont du mal à dénoncer leurs bourreaux. Ensuite, cette même interpellation s’adresse à la société, notamment aux décideurs afin que ces derniers prennent le problème à bras-le-corps. Enfin, ledit message est indirectement adressé aux hommes qui brisent des ménages et très souvent des vies, en se montrant violent.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clips

Dans ” Lay Down “, Lewa nous fait découvrir son univers artistique.

Donald

Publié le

le

par

Pas encore connue du grand public gabonais, Lewa va à la conquête de celui-ci en publiant un extrait de son album à venir.

Comme son nom, le style musical de l’artiste est une découverte pour le public gabonais. Contrairement à ses pairs qui baignent l’univers afro, la chanteuse découverte au festival Black History Arts de No, en 2022, pratique la Soul alternative encore appelé la néo Soul.

En découvrant son nouveau clip, ” Lay Down “, on découvre un potentiel artistique qui peut nous faire penser à Indila ou encore Amy Winehouse. À l’instar de ces deux grandes voix, la complice de I-PKU chante l’amour et le regain d’espoir.

Pour découvrir toute la palette artistique de Lewa, l’artiste nous invite à découvrir son nouvel album, ” Triplicity “, qui va paraître ce 17 Février.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Nana Fofie exprime sa culture afro dans ” Selling Dreams “.

Donald

Publié le

le

par

Née 1997 aux Pays-Bas, de parents Ghanéens, Nana Fofie est de nationalité hollandaise.

À l’âge de cinq ( 05 ) ans, la jeune fille se découvre une passion pour la musique. Dans son adolescence, cette passion fait partie intégrante de sa vie : elle interprète des classiques de la musique urbaine sous forme de medley.

Comme toutes artistes débutantes, Nana Fofie finira par passer cette étape de mise en valeur, pour enfin présenter ses créations originales au public. En s’y essayant dans l’EP baptisé ” Rnbw “, sorti en 2019, la chanteuse va dévoiler pas moins de six ( 06 ) titres, de style RnB : Désolé, Afterparty, I.a.n, Crazy, Sa Na Me Pe et Mama.

Apprécié du public hollandais, ce projet a emballé les mélomanes ghanéens, en dépit de sa sonorité RnB, qui est loin de ressembler à ce qu’ils ont pour habitude de consommer à foison : l’afrobeat. En retour de cet enthousiasme surprenant, la chanteuse se devait de rendre l’appareil aux Ghanéens et aux Africains en général : particulièrement friands des sonorités urbaines qui se mêlent à l’afro.

En effet, pour son retour sur le marché musical, après une longue absence, la chanteuse s’est mise à l’afro dans son nouveau titre : ” Selling Dreams “.

Simple expérience ou nouvelle orientation artistique ?

L’avenir nous le dira.

Mihi

Continue Reading

Clips

Macy Ilema : ” Wo mè “.

Donald

Publié le

le

par

Fidèle à son annonce, Macy Ilema a publié son nouveau clip, ” Wo mè “, ce dimanche 29 Janvier.

Mis en images par Fum Kass, le clip nous présente une Macy Ilema qui se présente, comme nous le disions dans une précédente communications. De ce qu’il y a retenir de son message chanté en langue Nzébi ( Ethnie du Sud du Gabon principalement basée dans la Ngounié et la Nyanga ), la chanteuse parle essentiellement de l’esprit de battente qui l’anime quand elle fait face à des agressions ” physiques ” et ” psychologiques “.

Publié près d’un an après la parution de l’album ” Cette voix ( e ) “, vulgarisé avec un premier clip ” Muwe “, ce second jet visuel permet à Macy Ilema de renouer le contact avec son public.

Tout naturellement, l’album ” Cette voix ( e ), fait à nouveau parler de lui. Pour répondre à la demande du public qui le découvre à travers son nouveau clip, l’artiste vedette de Wimbil Studio invite celui-ci à se le procurer en physique dans les points de vente habituels de Libreville, en streaming sur toutes les plateformes légales et en appelant au +241 077.25.96.33.

Mihi…

Continue Reading