Connect with us

Clips

Kerozen & Toofan : ” Dis merci à Dieu “

Publié il y a

le

par

Kerozen & Toofan louent le créateur en faisant preuve de gratitude.

Annoncé depuis plusieurs mois, la collaboration entre l’ivoirien Kerozen et le duo Togolais des Toofan a enfin été dévoilée. Cette rencontre artistique nous donne une composition qui s’adresse aux enfants du Père. Dis merci à Dieu, c’est ainsi que s’intitule ce que nous propose ces talents incontestés de la musique africaine. Composition électrique, par sa variété sonore très influencée par des rythmes du terroir togolais et par le coupé-décalé de la Côte d’Ivoire, la chanson nous plonge dans une ambiance digne des cultes des églises de réveil qui pullulent en Afrique Subsaharienne. Au-delà de l’ambiance, le message interprété par les artistes est à retenir : faire preuve de reconnaissance envers Dieu pour tout ce qu’il fait pour nous.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clips

Macy Ilema, éclaireuse des traditions et des valeurs avec son dernier clip “Ndjobi Jazz”

Publié le

le

par

Dans le paysage musical gabonais, Macy Ilema se démarque non seulement par son talent vocal, mais aussi par son engagement envers la préservation de la culture et la sensibilisation sociale. Son dernier clip, “Ndjobi Jazz”, extrait de son dernier album en date intitulé “Cette voix(e)”, offre une expérience musicale captivante tout en véhiculant un message profond sur les défis auxquels est confrontée la jeunesse gabonaise.

“Ndjobi Jazz” est bien plus qu’une simple chanson ; c’est un récit visuel qui plonge les spectateurs dans la beauté de la nature tout en leur offrant une réflexion sur les valeurs fondamentales de la société. À travers des images évocatrices, Macy Ilema illustre les pressions auxquelles les jeunes sont soumis dans un monde où la quête de biens matériels peut parfois obscurcir les enseignements essentiels transmis par les parents.

Au cœur de la chanson se trouve un dialogue poignant entre une mère et son enfant, où la sagesse et l’expérience de la première s’expriment à travers des conseils précieux. Ce récit intime résonne avec de nombreux auditeurs, faisant écho à leurs propres expériences familiales et à la lutte pour maintenir un équilibre entre tradition et modernité.

La musique elle-même est une fusion innovante de jazz et du rythme Ndjobi issu du terroir gabonais, créant une toile de fond sonore vibrante et immersive. Cette combinaison unique d’influences musicales renforce le message de la chanson, offrant une expérience culturelle complète qui transcende les frontières linguistiques et géographiques.

Avec “Ndjobi Jazz”, Macy Ilema s’affirme comme une voix importante dans le paysage musical africain, utilisant son art non seulement pour divertir, mais aussi pour éduquer et inspirer. Son engagement envers la préservation de la culture et la conscientisation sociale est une source d’inspiration pour les jeunes générations, et son dernier clip est un témoignage puissant de son impact sur la scène musicale gabonaise et au-delà.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Bozi Boziana et Fally Ipupa célèbrent la beauté de la femme noire dans leur nouveau single “Black la Belle”

Publié le

le

par

Le légendaire maître de la Rumba Congolaise, Bozi Boziana, fait un retour remarqué sur la scène musicale avec son dernier single “Black la Belle”, qui capture l’essence et la nostalgie des années 70. En collaboration avec le nouveau roi de la Rumba Congolaise, Fally Ipupa, ce morceau célèbre la beauté et la grâce de la femme noire, offrant une expérience musicale authentique et captivante.

Après une période relativement discrète, Bozi Boziana revient sur le devant de la scène avec “Black la Belle”, un single qui reflète son héritage musical tout en ajoutant une touche de modernité grâce à la contribution de Fally Ipupa. L’artiste, connu pour sa voix envoûtante et son style distinctif, ravit les fans avec cette nouvelle sortie qui rappelle les grandes époques de la musique congolaise.

La présence de Fally Ipupa dans “Black la Belle” apporte une nouvelle dimension à la chanson. En combinant leurs talents respectifs, Bozi Boziana et Fally Ipupa offrent une interprétation puissante et émouvante de la beauté de la femme noire. Leur collaboration témoigne de la richesse et de la diversité de la musique congolaise, tout en affirmant leur position de piliers de ce genre musical.

“Black Belle” a rapidement gagné en popularité depuis sa sortie, bénéficiant d’une rotation régulière sur les radios et les chaînes de télévision congolaises. En outre, le single cible également d’autres pays africains, notamment le Gabon, où il est diffusé sur Akûm Radio (98.3 FM et www.akumradio.fm), démontrant ainsi son potentiel pour conquérir un public international.

“Black la Belle” marque le retour triomphal de Bozi Boziana sur la scène musicale congolaise et au-delà. Avec sa collaboration inspirante avec Fally Ipupa, les deux artistes célèbrent la beauté intemporelle de la femme noire à travers une musique qui résonne avec authenticité et émotion. Ce single promet non seulement de ravir les fans de longue date, mais aussi de conquérir de nouveaux auditeurs à travers le continent africain.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Rebo fait sensation avec son nouveau titre solo “Choquer” : Une explosion de rythmes africains

Publié le

le

par

Dans le monde effervescent de la musique congolaise, Rebo brille à nouveau avec son dernier titre solo “Choquer”. Après une période de collaborations fructueuses, Rebo revient sur le devant de la scène avec une énergie et un dynamisme qui ne laissent personne indifférent.

L’année précédente, Rebo avait déjà marqué les esprits avec des titres tels que “Mukaji Internationale”, mais cette fois, c’est avec “Choquer” qu’elle réaffirme sa présence sur la scène musicale. Le clip, tourné dans les rues animées de Kinshasa, est un véritable festin visuel, mettant en scène une fête endiablée entourée de danseurs talentueux. Avec son charisme naturel et sa voix envoûtante, Rebo ne manque pas de captiver l’attention des spectateurs, comme en témoigne le nombre impressionnant de vues sur YouTube, dépassant les 500 000 en seulement 10 jours.

Pourtant, avant ce retour triomphant en solo, Rebo s’était également distinguée par ses collaborations. Sa voix avait accompagné des artistes renommés tels que Mputu Meya sur “Loketo” et Jules Ysok dans “Mata Kuna Yo”. Ces collaborations avaient contribué à enrichir son répertoire musical et à élargir son audience, préparant ainsi le terrain pour son retour fracassant avec “Choquer”.

“Choquer” n’est pas seulement un titre accrocheur, mais aussi un hymne à la diversité et à la richesse des rythmes africains. La chanson incarne l’esprit de la fête et de la célébration, et sa réception positive ne se limite pas aux frontières de la République démocratique du Congo. En effet, le titre a été désigné comme “titre de la semaine” sur Akûm Radio au Gabon, attestant de son attrait international et de son potentiel à conquérir les cœurs au-delà des frontières nationales.

Pour Rebo, “Choquer” représente bien plus qu’une simple chanson ; c’est un témoignage de son dévouement à promouvoir la culture africaine à travers la musique. Avec son charme, son talent et son engagement, Rebo continue de marquer son empreinte dans l’industrie musicale et de rallier un public toujours plus nombreux à sa cause.

À travers “Choquer”, l’artiste démontre une fois de plus sa capacité à électriser les foules et à transmettre la passion et l’énergie de la musique congolaise. Avec son nouveau titre, elle s’impose comme une figure émergente de la scène musicale africaine, prête à conquérir de nouveaux horizons et à inspirer les plus jeunes.

Mihi…

Continue Reading