Connect with us

News

Ferry Songz, un artiste Gabonais qui fait son trou en Côte d’Ivoire

Donald

Publié il y a

le

par

Parti du Gabon pour la Côte d’Ivoire afin de poursuivre ses études, Christ-Ferry AYEMFEGUE dit Ferry Songz exprime son talent d’artiste chanteur, en dehors des heures de cours. C’est ainsi qu’il se fait remarquer par DJ Arafat et d’autres stars de la scène Ivoirienne qui décident de l’épauler, au point d’en faire l’un des chouchous du public Ivoirien, parmi les artistes venus d’ailleurs.

Ferry Songz

Présentement à Libreville (Gabon) pour profiter un temps soit peu de la chaleur du pays et de la famille, Ferry Songz en profite pour se faire connaître des Gabonais. Il n’hésite pas à passer sur des plateaux télé et radio pour le faire. L’occasion faisant le larron, l’artiste fait découvrir ses oeuvres au public et aux Hommes de médias. À propos, l’artiste a récemment organisé une conférence de presse dans une radio de la place pour présenter sa nouvelle vidéo intitulée, “Bang bang”, en collaboration avec un rappeur Sénégalais du blaze de Samba Peuzzi.

Ferry Songz, en avant-première d’un concert de DJ Arafat en 2018 à Abidjan.

Cette collaboration internationale qui succède à celle avec Didi B, du célèbre groupe Ivoirien Kiff No Beat en dit long sur le statut de Ferry Songz. Parlant justement de son statut, il faut noter que l’artiste a été validé par les plus grands en Côte d’Ivoire. On pense notamment à feu DJ Arafat et au Molare. Le premier cité a permis à l’artiste Gabonais de faire sa première scène en Côte d’Ivoire, en chauffant le public avant sa venue sur scène. Le deuxième cité quant à lui noue avec lui une relation de grand à petit-frère, au point de l’intégrer dans les shows privés qu’il partage avec l’élite de la scène Ivoirienne.

Ferry Songz

Star en Côte d’Ivoire et anonyme dans son pays natal, Ferry Songz continue de travailler à internationalisation de sa musique partant de la Côte d’Ivoire, tout en espérant être soutenu massivement par le public Gabonais.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Olsen se remet au rap !

Donald

Publié le

le

par

Porté ces derniers temps par le groove de l’afrobeat, Olsen revient à ses premiers amours, en nous sortant un titre hard cord en mode freestyle. Cette signature sonore qui met en avant l’état d’esprit des Librevillois d’en bas, face à la dure réalité de la vie en territoire gabonais, s’intitule “Gang”.

<< Le pera est mon terrain, j’ai le droit de m’y balader >>, première punchline lâchée par Olsen qui plante ainsi le décor de sa nouvelle production. Elle nous mène tout droit dans une ambiance que nous jugeons hard cord, dès la première écoute. Les puristes apprécient et le signifient par des félicitations codées : << c’est propre ; c’est frais, c’est du lourd etc>>

<< Je rap à nouveau, comme pouvez le constater >>, c’est par cette phrase que l’artiste explique le delire de sa nouveauté. Il poursuit : << Je peux surfer sur de l’Afrobeat ou une autre tendance à la mode; Mais mon âme de rappeur est toujours là >>. Et termine, en disant : << Je suis un artiste avant tout. Il ne faut donc pas vous étonner de me voir de temps à autre dans un délire autre que le rap. >>

Il faut noter que ce nouveau titre d’Olsen ne porte pas la signature d’un label de production. Un fait qui justifie sans doute la direction artistique de l’oeuvre qui raisonne ghetto.

Mihi…

Continue Reading

News

Queen Fumi, princesse de la musique Béninoise!

Donald

Publié le

le

par

Au Benin, le pays d’Angélique Kidjo, si on parle de musique et d’une artiste de la nouvelle génération qui monte et représente valablement les couleurs du drapeau, on citera sans doute Queen Fumi.

La musique Béninoise, qui se régénère par l’explosion de nouveaux talents, compte en son sein une ravissante demoiselle qui fait bouger les lignes grâce à un style urbain qui se marie dès fois aux sonorités traditionnelles. Cette dernière n’est autre que Queen Fumi. En l’espace de cinq ( 5 ), cette jeune artiste est passée du statut d’interprète sur les réseaux-sociaux, Facebook en particulier, à celui de star de la scène musicale Béninoise.

Elle enchaîne les hits en travaillant avec le label Béninois, Blue Diamond, en 2017. Le succès étant au rendez-vous, la prodigieuse chanteuse devient leader de la structure de production au même titre que Fanicko. Deux ans plus tard, on retrouve la chanteuse Béninoise en duo avec la chanteuse Gabonaise Tina, sur le titre “Affaire de Boy”. Le duo rencontre un succès impressionnant et participe à des spectacles au Gabon avant entreprendre une tournée française.

Clip Affaire de boy de Tina et Queen Fumi

Dès lors, la chanteuse acquiert une notoriété égale, voire supérieure à celle de la mère du rn&b Béninois : Zeynab. Portée par cette considération qu’elle jugerait flatteuse, si nous lui tendions le micro, l’artiste continue à faire son trou au Benin avec des envies d’ailleurs.

Mihi…

Continue Reading

News

Lady Ponce,souhaite renoncer à l’amour.

Donald

Publié le

le

par

Stephanie afene

Contrairement aux autres femmes qui cherchent l’amour au point d’en devenir folle, Lady Ponce, quant à elle préfère y renoncer pour être loin des problèmes, comme elle dit si bien dans le titre “Je ne voulais plus”.

” C’est l’amour qui va me tuer “, l’une des phrases fortes utilisée plus d’une fois par Lady Ponce dans sa nouvelle production. Par cette phrase, la princesse du Bikutsi exprime son mal-être. Très souvent Malheureuse en amour, la demoiselle décide de vivre toute seule en demandant à Dieu de l’aider à tenir le coup.

Serge beynaud
Lady Ponce

Sachant que la chair est faible, Lady Ponce se pose la question de savoir si la découverte d’un antidote à l’amour est d’actualité ? À cette question, il nous est impossible de répondre par l’affirmative. Nous invitons tout un chacun à s’exprimer sur le sujet. Il faut noter que ce titre de Lady Ponce qui plait tant à la gente féminine, en raison du procès fait contre les hommes, est disponible en vidéo depuis ce 10 novembre.

Mihi…

Continue Reading