Connect with us

News

Dr Crépin Magloire Andrew Gwodog Révolutionne la Micro-Assurance avec SAMB’A Assurances GABON S.A.

Publié il y a

le

par

Le Gabon innove dans le secteur de l’assurance avec le lancement de SAMB’A Assurances GABON S.A., un projet révolutionnaire mené par le Dr Crépin Magloire Andrew Gwodog. Cette initiative vise à offrir des solutions de micro-assurance abordables aux populations économiquement faibles, établissant un précédent dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Un projet pour les exclus de l’assurance classique

SAMB’A Assurances GABON S.A. se distingue par sa mission de couvrir les segments de la population souvent négligés par les assureurs traditionnels. Les travailleurs informels, agriculteurs, petits commerçants, artisans et autres professions marginalisées pourront désormais accéder à des produits d’assurance sur mesure, répondant à leurs besoins spécifiques.

Le Dr Gwodog, qui avait déjà cofondé la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) en 2011, réitère son engagement envers l’innovation sociale avec ce nouveau projet. « SAMB’A Assurances permettra de réduire les vulnérabilités économiques des personnes à faible revenu, contribuant ainsi à leur inclusion financière et sociale », a-t-il déclaré.

Une vision alignée avec les objectifs nationaux

Ce projet s’inscrit parfaitement dans la vision du président de la Transition, le général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, qui aspire à améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables du Gabon. En facilitant l’accès à une couverture d’assurance abordable, SAMB’A Assurances GABON S.A. joue un rôle crucial dans la création d’un filet de sécurité économique pour les plus démunis.

Une reconnaissance officielle de la CRCA

L’initiative a été formellement approuvée lors de la 113e session ordinaire de la Commission régionale de contrôle des assurances (CRCA), qui a donné son feu vert au lancement des activités de micro-assurance au Gabon. Cet agrément souligne l’importance et la viabilité de SAMB’A Assurances dans le paysage économique régional.

Impact sur le développement économique et social

La micro-assurance est perçue comme un levier essentiel pour le développement économique et social du Gabon. En offrant des solutions d’assurance accessibles, SAMB’A Assurances GABON S.A. contribue non seulement à la réduction des risques financiers pour les individus, mais aussi à la stabilité économique globale.

En fournissant une protection contre les aléas de la vie quotidienne, cette initiative permet aux bénéficiaires d’envisager l’avenir avec plus de sérénité, encourageant ainsi l’esprit d’entreprise et l’initiative personnelle parmi les couches sociales les plus vulnérables.

Vers une inclusion financière généralisée

Avec SAMB’A Assurances GABON S.A., le Gabon fait un pas significatif vers l’inclusion financière de tous ses citoyens. En répondant aux besoins des populations marginalisées, cette initiative pionnière établit un modèle à suivre pour d’autres pays de la zone Cemac et au-delà.

Le lancement de SAMB’A Assurances GABON S.A. marque une étape cruciale pour l’inclusion financière au Gabon. Ce projet innovant, en offrant des solutions d’assurance adaptées et accessibles, contribue à une société plus juste et résiliente. Avec le soutien des autorités et l’engagement du Dr Gwodog, SAMB’A Assurances est bien parti pour transformer le paysage de l’assurance en Afrique centrale.

Le Dr Crépin Magloire Andrew Gwodog sera bientôt invité à Akûm Radio dans le cadre d’une émission spéciale pour promouvoir la micro-assurance et discuter de l’impact potentiel de SAMB’A Assurances GABON S.A. sur l’inclusion financière au Gabon et dans la région Cemac.

Carnet/Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Réorganisation électorale au Gabon : Défis et Perspectives avant le référendum

Publié le

le

par


À l’approche d’un référendum crucial au Gabon, le rôle du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité dirigé par Hermann Immongault est au cœur des débats. Cette élection déterminera l’adoption d’une nouvelle constitution, marquant une étape significative après la chute du régime d’Ali Bongo. Cependant, cette transition n’est pas sans controverses, notamment en ce qui concerne l’organisation et la légitimité du processus électoral.

Contexte et Historique :
Depuis la dissolution du Centre Gabonais des Élections (CGE), les responsabilités de l’organisation des élections ont été transférées temporairement au ministère de l’Intérieur. Cette décision, annoncée après le Dialogue National Inclusif en avril 2024 sous la direction du Général Brice-Clotaire OLIGUI NGUEMA, vise à réformer le cadre électoral longtemps critiqué pour son manque d’indépendance. Cependant, elle suscite des inquiétudes quant à l’impartialité du ministère, historiquement aligné sur les intérêts du pouvoir en place, notamment sous Omar Bongo et Ali Bongo.

Les Défis Actuels :
Sur le plateau de “Le Gouvernement S’explique” sur Gabon 24, Hermann Immongault a affirmé : “Nous nous engageons à respecter scrupuleusement les normes juridiques et à garantir l’impartialité dans la gestion du référendum à venir.” Pour assurer la légitimité de cette réorganisation provisoire, un processus législatif rigoureux a été enclenché. Le texte de loi a été minutieusement élaboré et soumis au parlement et au sénat gabonais. Après des débats approfondis en commission ad hoc et en commission des lois, le projet a été adopté et validé en séance plénière, renforçant ainsi son cadre juridique.

Position des Opposants :
Pour les opposants politiques, notamment Maganga Moussavou, l’organisation du référendum par le ministère est “un recul démocratique”. Ces critiques soulignent les préoccupations persistantes quant à l’indépendance et à l’impartialité du processus électoral sous la direction du ministère de l’Intérieur.

Perspectives Futures :
L’issue du référendum et l’adoption potentielle d’une nouvelle constitution auront un impact déterminant sur l’avenir politique du Gabon. Les citoyens gabonais, conscients des enjeux historiques, observent attentivement les développements pour évaluer leur impact sur la démocratie et la stabilité du pays. La question cruciale demeure de savoir si cette réorganisation permettra véritablement d’améliorer la transparence et la crédibilité du processus électoral, longtemps entaché par des controverses autour des organes électoraux comme la Commission Nationale Électorale (CNE), la Commission Électorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) et le Centre Gabonais des Élections (CGE), dont les résultats ont souvent été contestés.


Alors que le Gabon se prépare à un moment décisif de son histoire politique, la manière dont le Ministère de l’Intérieur gère ce référendum sera cruciale pour l’avenir démocratique du pays. Malgré les efforts pour renforcer la légitimité et l’impartialité du processus électoral, les critiques persistent, soulignant l’importance d’une mise en œuvre effective des principes démocratiques. Cela est essentiel pour faire progresser le Gabon vers une démocratie fondée sur le respect des textes et des institutions, afin de répondre aux attentes de sa population et de la communauté internationale.

Cet article vise à informer le public sur les défis et les enjeux entourant l’organisation du référendum au Gabon, tout en mettant en lumière les efforts pour garantir un processus électoral transparent et légitime dans le contexte post-Ali Bongo.

Mihi…

Continue Reading

News

La Tendance des Randonnées au Gabon : Exploration de la Nature et Cohésion Communautaire

Publié le

le

par

En cette saison estivale, une nouvelle passion émerge au Gabon : la randonnée. Longtemps critiquée pour son manque d’activités structurées pendant les vacances, la population, jeunes et moins jeunes, semble avoir trouvé une réponse dans la découverte active de la nature. Initiatives locales telles que celles du Collectif des Managers Culturels du Gabon (CMCG) et de l’ONG J.A.D illustrent parfaitement cette évolution.

Popularité Croissante

Depuis quelques années, les randonnées gagnent en popularité comme alternative saine et enrichissante aux loisirs traditionnels. Le CMCG a récemment organisé sa randonnée annuelle à l’arboretum Raponda Walker, proposant une journée d’activités incluant la santé, le sport et la culture. De même, l’ONG J.A.D a organisé une randonnée avec des objectifs similaires, mettant l’accent sur la sensibilisation environnementale et la cohésion sociale.

Diversité des Destinations

Bien que Raponda Walker soit un lieu privilégié, il existe de nombreuses autres destinations naturelles à découvrir à travers le Gabon. Des forêts luxuriantes aux cascades pittoresques, chaque région offre des possibilités uniques pour les randonneurs avides de nouvelles expériences.

Impact Communautaire et Environnemental

Au-delà de l’aspect récréatif, les randonnées renforcent les liens communautaires en rassemblant les gens autour d’une activité commune. Cela favorise également la prise de conscience environnementale et encourage la préservation des espaces naturels pour les générations futures.

Perspectives Futures

L’engouement croissant pour les randonnées indique un changement positif dans les habitudes de loisirs au Gabon, promouvant un mode de vie actif et durable. Avec un potentiel inexploité dans d’autres régions du pays, cette tendance estivale pourrait se transformer en moteur de développement local et de promotion touristique à petite échelle.

En conclusion, la montée en popularité des randonnées est un signe encourageant de l’évolution des choix de loisirs au Gabon. En encourageant la découverte de nouveaux espaces naturels et en renforçant les liens communautaires, ces initiatives contribuent non seulement au bien-être individuel mais aussi à la préservation de l’environnement et au développement local.

Mihi…

Continue Reading

News

Queen Koumb dénonce les abus sur les réseaux sociaux avec ‘’Y’a Affaire’’

Publié le

le

par

Le week-end écoulé, Queen Koumb a dévoilé “Y’a Affairé”, son dernier single qui marie charme vocal et rythme urbain. Mais au-delà de sa musicalité entraînante, cette chanson adresse un avertissement puissant contre les abus répandus sur les réseaux sociaux.

Avec “Y’a Affairé”, Queen Koumb dénonce les rumeurs virulentes et les attaques personnelles omniprésentes sur les plateformes numériques. En utilisant un langage africain, elle met en lumière les conséquences destructrices de ces comportements, appelant à une réflexion sur nos actions en ligne et à une utilisation responsable des médias sociaux.

Le Gabon, comme d’autres pays, confronte activement ces abus en ligne avec des mesures législatives récentes. En vertu de ces lois, les auteurs d’abus sur les réseaux sociaux peuvent faire face à des sanctions sévères, y compris des peines d’emprisonnement. Un exemple marquant est celui de l’humoriste ivoirien Observateur, condamné à une peine d’emprisonnement pour des publications jugées diffamatoires et portant atteinte à l’ordre public, notamment à travers ses commentaires critiques sur des personnalités politiques et publiques.

“Y’a Affairé” a reçu des réactions positives tant pour sa qualité musicale que pour sa pertinence sociale. En abordant un sujet aussi critique, Queen Koumb contribue à sensibiliser le public et à ouvrir le dialogue sur les abus en ligne.

Au-delà d’être une simple chanson, “Y’a Affairé” est un appel à l’action contre les abus sur les réseaux sociaux. Queen Koumb démontre ici la capacité de la musique à provoquer un changement social en élevant les consciences.

En écoutant “Y’a Affairé”, nous sommes invités non seulement à apprécier la musique de Queen Koumb, mais aussi à réfléchir sur nos comportements en ligne. Contribuons ensemble à un internet plus respectueux et inclusif pour tous, en respectant les lois en vigueur et en promouvant une culture de respect et de bienveillance sur internet.

Ken/Mihi…

Continue Reading