Connect with us

News

” Deceive ” : désabusée, Yemi Aladé demande des explications à Rude Boy

Publié il y a

le

par

Dans sa dernière production intitulée ” Deceive ” qui l’associe à Rude Boy ( ex membre du groupe PSquare ), Yemi Aladé se met dans la peau d’une femme dont la vie de couple est chambardée par les infidélités de son homme. Étant au bout du rouleau, Yemi fait asseoir son chéri en présence d’un témoin, afin d’exprimer sa souffrance. Nous vous proposons de découvrir l’intégralité des paroles de cette chanson, qui est un extrait du nouvel album de Yemi Aladé, Empress.

Je vais t’obliger à prendre ton temps

Tu veux me duper

Ne me fais pas perdre mon temps

Je te regarde dans les yeux

Tu veux me prendre pour une imbécile

Ne me fais pas perdre mon temps

Seul Dieu peut juger

Tu veux me duper

Tu veux jouer avec mon cœur

Tu me vois en finir

Seul Dieu peut juger

Tu veux me duper

Tu veux me briser le cœur

Tu déclares

Je te parle, tu me réponds dambala bébé

Viens prendre ton ngwo ngwo bébé

Je te regarde

Alors fais toi gogololo bébé

Prends ton ngwo ngwo bébé

Bébé kolololo

Prends ton ngwo ngwo

Ils prennent mon temps

C’est pas de ta faute

Chaque jour on se dispute

Non, je suis à la banque

Mais tu ne veux pas voir raison

Tu n’attends pas que je vienne

Oh non non

Non seul Dieu peut juger

Je ne veux pas te duper

Je ne veux pas te briser le cœur

Tu me vois en finir

Seul Dieu peut juger

Tu veux me duper

Tu veux me briser le cœur

Tu déclares

Je te parle, tu me réponds dambala bébé

Viens prendre ton ngwo ngwo bébé

Je te regarde

Alors fais toi gogololo bébé

Prends ton ngwo ngwo bébé

Bébé kolololo

Prends ton ngwo ngwo

Très loin de moi, très loin de moi

Je ne vais pas oublier ce que tu m’as fait

Tu prends mon argent comme maltina

Oh non non

Non seul Dieu peut juger

Que je ne veux pas te duper

Je ne veux pas te briser le cœur

Tu me vois en finir

Seul Dieu peut juger

Tu veux me duper

Tu veux me briser le cœur

Tu déclares

Je te parle, tu me réponds dambala bébé

Viens prendre ton ngwo ngwo bébé

Je te regarde

Alors fais toi gogololo bébé

Prends ton ngwo ngwo bébé

On va devenir lolo

Prends ton ngwo ngwo bébé

Oh non

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Dr. Bienvenue NZIENGUI NTOUTOUME : Le Chasseur de Faux Pasteurs

Publié le

le

par

Le Gabon, pays où les temples religieux se multiplient à chaque coin de rue, est souvent perçu comme une terre d’opportunités spirituelles. Toutefois, cet environnement fertile pour la foi a également vu émerger des individus peu scrupuleux, des pasteurs qui profitent de la détresse de leurs fidèles pour s’enrichir. Face à cette situation alarmante, un homme a décidé de mener une croisade : Dr. Bienvenue NZIENGUI NTOUNTOUME, enseignant-chercheur et fervent défenseur des valeurs traditionnelles africaines.

Une Croisade Contre les Faux Pasteurs

Utilisant la puissance des réseaux sociaux, particulièrement TikTok, Dr. NZIENGUI a lancé une campagne audacieuse pour dénoncer les “faux pasteurs”. Ses vidéos, visionnées par des millions de personnes, ont touché un public bien au-delà des frontières gabonaises. Dans ces vidéos, il expose les pratiques douteuses de certains leaders religieux qui exploitent la foi des gens pour leur profit personnel.

“Je vais casser toutes les tromperies et escroqueries,” affirme-t-il avec détermination. Pour Dr. NZIENGUI, ces pasteurs charlatans sont responsables de la décadence des peuples en biaisant leur spiritualité. Il considère que le retour aux valeurs traditionnelles est essentiel pour restaurer l’intégrité spirituelle des Africains.

Un Combat Nécessaire

Le message de Dr. NZIENGUI trouve un écho chez de nombreux Gabonais fatigués des abus de certains leaders religieux. Ses critiques vont au-delà de simples dénonciations, elles appellent à une prise de conscience collective et à un retour aux sources spirituelles africaines. Il utilise des exemples concrets et des témoignages pour illustrer l’ampleur des dégâts causés par ces faux prophètes.

Un Impact au-delà du Gabon

L’influence de Dr. NZIENGUI ne se limite pas au Gabon. Ses vidéos ont été partagées à travers le continent africain et au-delà, suscitant des discussions et des débats sur la véritable nature de la foi et des pratiques religieuses. Sa popularité croissante montre un besoin urgent de clarté et d’authenticité dans le domaine spirituel.

Vers une Réforme Spirituelle

En conclusion, l’initiative de Dr. Bienvenue NZIENGUI NTOUNTOUME représente une lumière d’espoir pour de nombreux Africains. Son engagement à démanteler les escroqueries religieuses et à promouvoir une spiritualité authentique et traditionnelle est une mission noble et nécessaire. Alors que ses vidéos continuent de gagner en popularité, il est clair que son message résonne avec une vérité que beaucoup attendaient.

Pour suivre son combat et ses révélations, retrouvez-le sur TikTok et d’autres plateformes de médias sociaux, sous le nom “le chocolat des jeunes filles”. Dr. NZIENGUI est plus qu’un critique ; il est le défenseur d’une spiritualité africaine sincère et véritable.

Mihi…

Continue Reading

News

Gabon : Succès Éclatant de Chris Ndikumana, Où Sont les Pasteurs Locaux ?

Publié le

le

par

Ce samedi 6 juillet, le pasteur burundais Chris Ndikumana a une fois de plus attiré des foules au stade de l’amitié sino-gabonaise d’Angondjé avec sa croisade de délivrance et de guérison « Kanguka ». Ce succès met en lumière une tendance préoccupante : le Gabon accueille régulièrement des pasteurs étrangers, tandis que les hommes de Dieu gabonais peinent à se faire connaître à l’international.

Affluence Écrasante des Pasteurs Étrangers

Chris Ndikumana a rassemblé 50 000 personnes à Akanda, au stade de l’amitié, démontrant ainsi sa capacité à mobiliser une immense audience. Ce type d’impact n’est pas isolé : le Gabon a également accueilli le pasteur ghanéen Dag Heward-Mills, qui a attiré des foules au stade de Nzeng-Ayong en 2023, ainsi que d’autres pasteurs étrangers ayant rencontré un succès similaire par le passé. Cette réalité soulève une question fondamentale : pourquoi les pasteurs gabonais n’arrivent-ils pas à susciter un tel engouement, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale ?

Manque de Reconnaissance et de Ressources

Les pasteurs étrangers bénéficient souvent de réseaux et de soutiens internationaux bien établis, alors que les hommes de Dieu gabonais font face à un manque de notoriété et de ressources. Les institutions religieuses locales semblent souvent incapables de soutenir leurs leaders pour les aider à rayonner au-delà des frontières nationales.

Message et Méthode en Question

Malgré leur respect local, les pasteurs gabonais semblent éprouver des difficultés à mobiliser une audience aussi large à l’étranger. Est-ce une question de message, de méthode, ou simplement un manque d’exposition médiatique ? Une révision approfondie de leurs stratégies de communication et de leurs partenariats internationaux pourrait s’avérer cruciale.

Un Appel au Réveil

Le Gabon continue d’être une terre d’accueil pour les figures religieuses internationales. Cependant, il est grand temps que les pasteurs gabonais sortent de l’ombre et élèvent leur profil à l’échelle mondiale. Les fidèles se demandent légitimement : “Pourquoi nos pasteurs ne parviennent-ils pas à obtenir le même succès à l’étranger ? Est-ce une question de foi, de talent, ou simplement de manque d’ambition ?” Il est impératif que les hommes de Dieu gabonais se réveillent et prennent leur place sur la scène internationale.

Défis et Perspectives

En dépit des succès locaux, les pasteurs gabonais font face à des défis significatifs pour s’établir à l’international. Cela inclut la nécessité de renforcer leur visibilité médiatique, de développer des partenariats stratégiques à l’étranger, et de recevoir un soutien accru de la part des institutions religieuses nationales. Le chemin vers la reconnaissance mondiale est semé d’embûches, mais représente également une opportunité pour les pasteurs gabonais de diffuser leur message au-delà des frontières nationales.

En attendant, la question demeure : qui parmi les pasteurs gabonais sera capable d’inspirer et de mobiliser comme Chris Ndikumana, non seulement au Gabon mais aussi hors de nos frontières ?

Mihi…

Continue Reading

News

Recharge Visa : Les Utilisateurs Gabonais Victimes de Frais Bancaires Injustifiés ?

Publié le

le

par

L’essor des paiements numériques au Gabon a conduit à une adoption croissante des applications de recharge Visa. Ces applications permettent aux utilisateurs de transférer des fonds depuis leur carte Visa vers un portefeuille électronique, facilitant les achats et les paiements en ligne. Cependant, des disparités importantes dans les frais bancaires appliqués par différentes banques suscitent frustration et colère chez les utilisateurs.

Une Application Pratique, mais à Quel Prix ?

Les applications de recharge Visa fonctionnent simplement : l’utilisateur ouvre l’application, sélectionne l’option de recharge, choisit de payer avec une carte Visa, saisit les informations de sa carte, et confirme la transaction. Les fonds sont alors transférés de la carte Visa vers le compte de l’application.

Ces applications collaborent avec des opérateurs de téléphonie mobile comme Airtel et Moov et passent par des banques locales telles que UBA et Orabank pour les transactions financières. Cependant, les frais bancaires varient considérablement d’une banque à l’autre, laissant les utilisateurs perplexes et mécontents.

Des Frais Qui Font Grincer des Dents

Un exemple concret illustre cette disparité :

  • Orabank :
  • Montant net : 99 472 XAF
  • Frais Orabank : 7 528 XAF
  • Frais de service RV : 2 000 XAF
  • Total : 102 000 XAF
  • UBA :
  • Montant net : 99 405 XAF
  • Frais UBA : 595 XAF
  • Frais de service RV : 2 000 XAF
  • Total : 102 000 XAF

Comment expliquer une telle différence de frais, avec Orabank facturant 7 528 XAF contre seulement 595 XAF pour UBA, pour des montants nets similaires ? Cette question reste sans réponse claire pour de nombreux utilisateurs, qui voient leurs coûts augmenter de manière inexplicable.

Pourquoi de Telles Disparités ?

Plusieurs facteurs pourraient expliquer ces écarts, mais ils ne justifient pas nécessairement l’ampleur de la différence :

  1. Politique Tarifaire et Stratégie Commerciale :
    Les banques adoptent des politiques tarifaires en fonction de leurs stratégies commerciales. UBA pourrait chercher à attirer plus de clients en offrant des frais plus bas, tandis qu’Orabank pourrait justifier ses frais plus élevés par des services supplémentaires ou des coûts opérationnels plus importants.
  2. Coûts Opérationnels :
    Les coûts liés au traitement des transactions et à la gestion des infrastructures varient, mais la différence de plus de 6 000 XAF reste difficile à comprendre pour les utilisateurs.
  3. Accords et Partenariats :
    Les conditions des accords entre les banques et les applications de paiement peuvent influer sur les frais. UBA pourrait bénéficier de conditions plus favorables ou de volumes de transactions plus élevés.
  4. Réglementations et Conformité :
    Les exigences réglementaires et les coûts de conformité peuvent également jouer un rôle, mais ne suffisent pas à justifier de telles disparités.

La Colère des Utilisateurs

Les utilisateurs des applications de recharge Visa expriment leur frustration face à ces frais disparates. “Pourquoi dois-je payer plus chez Orabank pour le même service ?” s’interroge Didier, un utilisateur régulier de l’application. “C’est injuste et incompréhensible.”

Cette colère est d’autant plus palpable que les applications de recharge Visa sont censées offrir une solution pratique et économique pour gérer les fonds. Au lieu de cela, elles deviennent une source de stress financier supplémentaire pour de nombreux Gabonais.

Vers une Réforme des Frais Bancaires ?

Face à cette situation, les utilisateurs appellent à une plus grande transparence et à une harmonisation des frais bancaires. “Nous demandons aux banques et aux régulateurs de revoir ces politiques tarifaires. Il est temps de mettre fin à ces injustices,” déclare Marie, une autre utilisatrice mécontente.

En conclusion, les disparités de frais entre les banques pour les applications de recharge Visa au Gabon mettent en lumière des questions urgentes et une colère grandissante parmi les consommateurs. Pour regagner leur confiance, les banques doivent répondre à ces préoccupations et adopter des pratiques tarifaires plus équitables.

Ilombi/Mihi…

Continue Reading