Connect with us

Clips

Créol : “Recommence”.

Publié il y a

le

par

Ce samedi 16 juillet, comme prévu, Créol dévoilé le visuel de son single qui invite à préserver, “Recommence”.

La vidéo est nouvelle, mais la chanson quant à elle est bien connue des fans. Sortie en 2019, après son départ de Direct Prod, cette chanson marquait la renaissance de Créol. Indépendante et libre de ses choix, la fille du défunt Mackjoss va abonner son personnage de bimbo pour quelques minutes, afin de partager un message inspirant à ses fantastiks (fans).

Parlant des tracas de la vie et de réussite, la protégée de Haff le Boss résume son message dans un refrain qui a la puissance d’un hymne à la persévérance.

“Ça prendra du temps mais j’y arriverai
One love (c’est Good qui a le dernier mot)
Ça prendra du temps mais peut-être pas
One love (c’est God qui a le dernier mot)
Ça prendra du temps mais j’y arriverai
One love (c’est God qui a le dernier mot)
Ça prendra du temps mais peut-être pas
One love (c’est God qui a le dernier mot)”

Au-delà des mots, Créol a habillé son message avec des images de Barackel Béni. Tournée au Gabon et à Dubaï, la vidéo de la Diva montre l’ascension sociale que connaît une personne qui a vécu la pauvreté et les maltraitances, avant vivre une vie de rêve.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clips

Prisca Along révèle ‘’OSSINGUI’’ : une connexion spirituelle profonde

Publié le

le

par

La chanteuse gabonaise Prisca Along, figure emblématique du style tradi-moderne, continue de surprendre et d’enchanter son public avec son dernier album “OZANGUÉ W’Awiri”, sorti le 03 novembre 2023. Parmi les titres phares de cet album, la chanson “OSSINGUI” se distingue par sa profondeur et son enracinement dans les traditions spirituelles gabonaises.

Un hommage aux ancêtres et aux esprits de la nature

Dans “OSSINGUI”, Prisca Along rend hommage à la richesse de la culture gabonaise et à ses pratiques spirituelles ancestrales. La chanteuse, qui se place dans la lignée des grands noms du tradi-moderne comme Vycko’S Ekondo, utilise sa musique comme un vecteur de transmission de savoirs et de traditions. “Cette relation fusionnelle que j’ai, que j’entretiens avec la panthère mais surtout la force, la rage et le pouvoir que ces deux bêtes me procurent depuis le ventre de ma mère”, a-t-elle confié lors d’un échange téléphonique.

Une vidéo immersive et intrigante

La vidéo de “OSSINGUI”, dévoilée récemment, transporte les spectateurs dans un univers mystique et quelque peu effrayant pour les non-initiés. Cependant, pour les amateurs de culture et de traditions gabonaises, cette œuvre est un véritable trésor. À travers des images saisissantes, la vidéo illustre la connexion profonde de Prisca Along avec les forces de la nature et les esprits protecteurs représentés par la panthère et d’autres animaux totems.

Un projet musical ambitieux

“OZANGUÉ W’Awiri” n’est pas seulement un album, c’est un projet culturel ambitieux qui cherche à raviver l’intérêt pour les traditions gabonaises. Depuis sa sortie le 03 novembre 2023, l’album a reçu un accueil enthousiaste de la part des mélomanes et des défenseurs de la culture. Chaque titre de l’album, et particulièrement “OSSINGUI”, invite à une exploration profonde des racines culturelles du Gabon.

Une voix pour la tradition

Prisca Along se distingue par sa capacité à fusionner des éléments modernes avec des pratiques traditionnelles, créant ainsi un pont entre le passé et le présent. Sa musique, empreinte de spiritualité et de respect pour les ancêtres, résonne avec un public diversifié, allant des jeunes curieux de leur héritage culturel aux anciens reconnaissants de voir leurs traditions célébrées.

En somme, “OSSINGUI” et l’album “OZANGUÉ W’Awiri” marquent une étape importante dans la carrière de Prisca Along et dans la promotion de la culture gabonaise. À travers sa musique, la chanteuse nous rappelle l’importance de nos racines et de la sagesse ancestrale dans notre monde moderne.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Minsili : Une Nouvelle Voix Gabonaise Se Fait Entendre avec “Cocorico”

Publié le

le

par

La scène musicale gabonaise s’enrichit avec l’arrivée de Minsili, une artiste émergente qui séduit le public avec son premier single “Cocorico”. Ce morceau, acclamé pour son originalité, met en lumière le talent singulier de Minsili et son parcours artistique inspirant.

S’inspirant des rythmes traditionnels du Gabon, Minsili fusionne ces sonorités avec des influences jazz, r’n’b et afropop. Le résultat est une musique authentique et captivante, portée par une voix unique formée au sein du chœur Les Anges ABC. Ce groupe légendaire a également vu naître la carrière de la célèbre chanteuse Shan’L.

“Cocorico” aborde le thème universel de la résilience après un chagrin d’amour. Le single incite à se relever et à se libérer des liens du passé pour avancer. Cette chanson résonne particulièrement auprès de ceux qui ont traversé des épreuves sentimentales, offrant un message d’espoir et de renouveau.

Depuis son adolescence, Minsili a perfectionné sa voix en chantant avec Les Anges ABC. Après des années de préparation et de développement artistique, elle a trouvé la confiance nécessaire pour se lancer en solo. Son passage récent sur Urban FM, où elle s’est entretenue avec l’animateur Dafresh, a permis de découvrir une artiste passionnée dont la vocation musicale est ancrée dans ses racines familiales. “La musique a toujours été en moi”, a-t-elle partagé.

L’accueil enthousiaste réservé à “Cocorico” marque le début d’une carrière prometteuse pour Minsili. En combinant tradition et modernité, elle apporte une nouvelle dimension à la scène musicale gabonaise. Les auditeurs attendent avec impatience ses prochains projets, convaincus que Minsili est une étoile montante à suivre de près. De plus, “Cocorico” a été choisi comme titre de la semaine sur Akûm Radio, confirmant ainsi son succès grandissant.

Mihi…

Continue Reading

Clips

Omar Defunzu dévoile’’Les Problèmes’’ en hommage à Oncle Otsama

Publié le

le

par

Ce samedi 26 mai, Omar Defunzu a surpris ses fans en dévoilant plus tôt que prévu son nouveau clip “Les Problèmes”, initialement annoncé pour 18h30. En effet, le clip a été diffusé à 13h en hommage à Oncle Otsama, l’humoriste camerounais et formateur de Defunzu, qui fête aujourd’hui ses 77 ans.

Un projet ambitieux : “Defunzu puissance 3”

“Les Problèmes” marque le lancement d’un projet ambitieux baptisé “Defunzu puissance 3”. S’étalant sur trois ans, ce projet vise à mettre en lumière les multiples talents de Defunzu en tant qu’humoriste, cinéaste et chanteur. Cette initiative promet de révolutionner le paysage artistique africain en montrant les diverses facettes d’un artiste complet.

Une chanson humoristique aux saveurs camerounaises

La chanson “Les Problèmes” est une œuvre humoristique qui s’appuie sur l’ambiance culturelle “Mbolé” du Cameroun. Elle raconte l’histoire loufoque d’un protagoniste se trouvant dans des situations absurdes après avoir abusé de l’alcool et de la nourriture. Le clip, qui se distingue par sa touche humoristique et culturelle, pourrait conquérir plus vite que prévu de nombreux téléspectateurs.

Des collaborations prestigieuses

Tourné au Cameroun, le clip met en scène plusieurs grandes figures de l’humour camerounais, dont Oncle Otsama, Laure Moa Minga, Edoudoua Non Glacé, Valery Ndongo et bien d’autres. Ces collaborations ajoutent une dimension supplémentaire au projet, renforçant son ancrage dans le paysage humoristique local.

Retour triomphal à la musique

Après plus d’une décennie d’absence sur la scène musicale, Omar Defunzu fait un retour triomphal avec “Les Problèmes”. Ce come-back est très attendu, tant par ceux qui découvrent cette nouvelle facette de l’artiste que par les fans de longue date. Les premières réactions sur les réseaux sociaux sont enthousiastes, promettant un succès retentissant pour ce clip.

Des retours attendus

Les premières critiques et appréciations des internautes seront relayées dans les jours à venir par la rédaction de Akûm Radio, offrant un baromètre de l’accueil réservé à cette nouvelle production. Omar Defunzu, par ce coup de maître, montre une fois de plus sa capacité à innover et à surprendre son audience.

En conclusion, la sortie de “Les Problèmes” n’est pas seulement un hommage à Oncle Otsama, mais également le début d’une nouvelle aventure artistique pour Omar Defunzu. Avec “Defunzu puissance 3”, il s’apprête à redéfinir les frontières de l’art en Afrique, tout en célébrant la richesse culturelle camerounaise.

Mihi…

Continue Reading