Connect with us

Events

Afrimma Awards 2020, les vainqueurs de la 7ème édition

Publié il y a

le

par

Ce 15 novembre, les Afrimma Awards ont rendu public les résultats de la 7ème édition du concours via une vidéo diffusée en live, sur la chaîne YouTube de l’organisation. Comme les précédentes éditions, celle-ci a récompensé les meilleurs artistes du continent Africain dans différentes catégories.

Par respect des mesures barrières en ce temps de pandémie, la cérémonie des Afrimma Awards s’est faite virtuellement. Au bout de deux ( 2 ) heures, la compétition a donné le verdict de l’ensemble des catégories. Elle nous enseigne par exemple que le célèbre DJ Sud-Africain, du nom de Master KG, a raflé quatre trophées avec le succès rencontré par le titre, “Jérusalema”.

La liste complète des gagnants aux Afrimma Awards 2020 se présente comme suit :

Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest

Adekunle Gold – Nigéria

Sidiki Diabate – Mali

Davido – Nigéria

Kidi – Ghana

Burna Boy – Nigéria

Kuami Eugene – Ghana

Rema – Nigeria – GAGNANT

Ariel Sheney – Côte d’Ivoire

Wally Seck– Sénégal

Fireboy – Nigéria

Meilleure artiste femme d’Afrique de l’Ouest

Josey – Côte d’Ivoire

Tiwa Savage – Nigéria

Zeynab – Bénin

Yemi Alade – Nigéria

Yasmine- Guinée Bissau

Dior Mbaye – Sénégal

Adina – Ghana

Teni – Nigéria

Aya Nakamura – Mali

Simi – Nigeria – GAGNANT

Meilleur artiste homme d’Afrique de l’Est

Eddy Kenzo – Ouganda

Diamond Platnumz – Tanzanie – GAGNANT

Harmoniser – Tanzanie

Le Ben – Rwanda

Khaligraph Jones – Kenya

Gildo Kassa – Ethiopie

Mbosso – Tanzanie

Rayvanny- Tanzanie

Ali Kiba- Tanzanie

Otile Brown – Kenya

Meilleure artiste femme d’Afrique de l’Est

Nadia Mukami – Kenya

Vimka – Ouganda

Zuchu – Tanzanie

Maua Sama – Tanzanie

Rosa Ree – Tanzanie

Akothee – Kenya

Nandy – Tanzanie – GAGNANT

Sheebah Karungi – Ouganda

Fena Gitu (FenaMenal) – Kenya

Tanasha Donna – Kenya

Meilleur artiste homme d’Afrique centrale

Gaz Mawete – Congo

Matias Damiaso – Angola

Ninho – Congo

Anselmo Ralph – Angola

Innos ’B – Congo

TayC – Cameroun

Fally Ipupa – Congo – GAGNANT

Dadju – Congo

C4 Pedro – Angola

BM – Congo

Meilleure artiste femme d’Afrique centrale

Reniss – Cameroun

Shan’L -Gabon

Daphné – Cameroun

Mayra Andrade – Cap-Vert

Eva RapDiva- Angola

Liloca-Mozambique

Soraia Ramos- Cap Vert – GAGNANTE

Charlotte Dipanda – Cameroun

Edmazia – Angola

Blanche Bailly – Cameroun

Meilleur artiste homme d’Afrique australe

Café noir – Afrique du Sud

Slap Dee – Zambie

Cassper Nyovest – Afrique du Sud

Master KG- Afrique du Sud – GAGNANT

Jah Prayzah – Zimbabwe

Vee Mampeezy – Botswana

Shyn – Madagascar

Tshego- Afrique du Sud

Tha Dogg – Namibie

Yanga Chief – Afrique du Sud

Meilleure artiste femme d’Afrique australe

Shasha – Zimbabwe

Sho Madjozi – Afrique du Sud – GAGNANT

Ammara Brown – Zimbabwe

Busiswa – Afrique du Sud

Shashl – Zimbabwe

Ami Faku – Afrique du Sud

Sally BossMadam – Namibie

Azana – Afrique du Sud

Gemma Griffiths – Zimbabwe

Elaine – Afrique du Sud

Meilleur groupe africain

Sauti Sol – Kenya

Toofan – Togo

Navy Kenzo – Tanzanie

Forca Suprema – Angola

Mi Casa- Afrique du Sud

4KEUS- Congo

Kiff No Beats – Côte d’Ivoire

Moobers – Angola

Magic System – Côte d’ivoire

Umu Obiligbo – Nigeria – GAGNANT

Meilleur artiste de la diaspora

Burna Boy – Nigeria – GAGNANT

Aya Nakamura -Mali / France

Dave- Nigéria / Royaume-Uni

J Hus – Gambie

Davido – Nigéria

M. Eazi – Nigéria

Montana français – Maroc

Headie One – Ghana / Royaume-Uni

S. Pri Noir – Guinée Bissau / France

NSG – Nigéria / Ghana / Royaume-Uni

Meilleur nouveau venu

Kofi Mole – Ghana

Fanicko- Bénin

Omah Lay – Nigéria

Shasha – Zimbabwe

Mc One – Côte d’ivoire

Edgar Domingos – Angola

J Derobie – Ghana

Ami Faku – Afrique du Sud

Zuchu – Tanzanie – GAGNANT

Oxlade – Nigéria

Artiste de l’année

Burna Boy – Nigéria

Fally Ipupa – Congo

Davido – Nigéria

Diamond Platnumz – Tanzanie

Sho Madjozi – Afrique du Sud

Wizkid -Nigéria

Aya Nakamura -Mali / France

Tiwa Savage – Nigéria

Toofan – Togo

Master KG – Afrique du Sud – GAGNANT

Meilleur artiste gospel

Mercy Chinwo – Nigeria – GAGNANT

Joe Mettle – Ghana

Miguel Buila – Angola

Sinach – Nigéria

Icha Kavons – Congo

Winnie Mashaba – Afrique du Sud

Diana Hamilton – Ghana

DJ Kerozen – Côte d’Ivoire

Benjamin Dube – Afrique du Sud

Tim Godfrey – Nigéria

Meilleure performance live

Flavour – Nigeria – GAGNANT

Sauti Sol – Kenya

Stonebwoy – Ghana

Sidiki Diabate – Mali

Yemi Alade – Nigéria

Burna Boy – Nigéria

Meilleur artiste rap féminin

Eno Barony – Ghana – GAGNANT

Nadia Nakai – Afrique du Sud

Moonaya – Sénégal

Rosa Ree – Tanzanie

Grenade bombe – Zambie

Muthoni Drummer Queen – Kenya

Askia – Cameroun

Candy Bleakz – Nigéria

Keko – Ouganda

Rouge – Afrique du Sud

Meilleur artiste de rap masculin

Falz – Nigéria

Sarkodie – Ghana

Moobers – Angola

Nasty C – Afrique du Sud – GAGNANT

Ténor – Cameroun

Khaligraph Jones – Kenya

Manifeste – Ghana

Medikal – Ghana

Yanga Chief – Afrique du Sud

Kiff No Beat – Cote divoire

Meilleure collaboration

Master KG x Burna Boy – Jerusalema Remix – GAGNANT

Kabza avec Wizkid, Burna Boy – Sponono

Ladipoe ft Simi – Connaissez-vous

Khaligraph Jones ft Bien – Oui Bana

Beyonce ft Shatta Wale – Roi déjà

Dj Neptune ft Mr Eazi & Joeboy – Personne

Tanasha Donna ft Mbosso – La Vie

Mz Vee avec Yemi Alade

Sauti Sol ft Soweto Gospel Group – Des jours plus clairs

Innos B ft Diamond Platnumz – Yope Remix

Chanson de l’année

Sauti Sol – Suzanna

Rema – Femme

Master KG – Jerusalema – GAGNANT

Ali Kiba – Dodo

Burnaboy – N’importe qui

Jeune John ft Naira Marley – Mafo

Médikal – Omo Ada

Kabza De Small x DjMaphorisa – Koko

Sarkodie ft Prince Bright – Oofeetsu

Diamond Platnumz – Jeje

Meilleur réalisateur vidéo

Justin Campos – Afrique du Sud

Dr Nkeng Stephens -Cameroun

Enos Olik – Kenya

TG Omori – Nigeria – GAGNANT

David Duncan- Ghana

Sasha Vybz – Ouganda

Directeur Kenny – Tanzanie

Clarence Peters – Nigéria

Gyo Gyimah – Ghana

Patrick Elis – Nigéria

Meilleur Dj d’Afrique

DJ Spinall – Nigéria

DJ Black Coffee – Afrique du Sud

DJ Dollar – Sénégal

DJ Lutonda – Angola

DJ Andy Josty – Ghana

DJ Neptune – Nigéria

DJ Cuppy – Nigeria – GAGNANT

DJ ECool – Nigéria

DJ Malvado – Angola

DJ Moh Spice – Kenya

Meilleur Dj Africain USA

DJ DeeMoney – Nigeria

DJ Fully Focus – Kenya – GAGNANT

DJ Poison Ivy – Kenya

DJ Shinski – Kenya

DJ Moh – Côte d’Ivoire

DJ Tunez – Nigéria

DJ Akua – Ghana

DJ K Meta – Ethiopie

DJ Mekzy – Nigéria

DJ Buka – Nigéria

Vidéo AFRIMMA de l’année

Simi – Duduke

Sauti Sol – Suzanna

Santrinos Raphael ft Zeynab – WAA

Gaz Mawete ft Fally Ipupa – C’est Rate – GAGNANT

Master KG – Jerusalema

Burnaboy – Merveilleux

Mz Vee ft Yemi Alade – Venez voir ma mère

Vivian Chidid – Do Dara

Diamond Platnumz – Jeje

Timaya – Né pour gagner

Producteur de musique de l’année

Kabza De Small – Afrique du Sud – GAGNANT

Kimamba – Tanzanie

Ozedikus – Nigéria

S2kizzy- Tanzanie

Salatiel- Cameroun

Leriq – Nigéria

Sidike Diabate – Mali

Bebi Philip – Côte d’Ivoire

Kuame Eugene – Ghana

DjMaphoriza – Afrique du Sud

Meilleur danseur africain

Poco Lee – Nigeria – GAGNANT

Sherrie Silver – Rwanda

La Petite Zota – Côte d’Ivoire

PapiOjo – Nigéria

Masaka Kids Africana

Sayrah Chips (Nigéria)

Bajuni – Tanzanie

Rabbit Crew 255- Tanzanie

Neru Americano et Scro Que cuia – Angola

Kora Obidi – Nigéria

Meilleur lusophone

Matias Damasio – Angola

Nelson Freitas – Cap-Vert

Anselmo Ralph – Angola

Mayra Andrade – Cap-Vert

Calema – Sao Tomé – GAGNANT

C4Pedro – Angola

Prodigio – Angola

Mark Exodus –Mozambique

Paulo Flores – Angola

Soraia Ramos – Cap-Vert

Meilleur francophone

Fally Ipupa – Congo – GAGNANT

Dadju – Congo

Toofan – Togo

Josey – Côte d’Ivoire

Wally B. Seck- Sénégal

Afro B – Côte d’Ivoire

Innos B – Congo

Aya Nakamura – Mali

Ténor – Cameroun

Gaz Mawete – RDC

Personnel radio / télévision de l’année

Ebuka – Nigéria

Yaw – Nigéria

Jamal Kadhafi – Kenya

Jessica Opare Saforo – Ghana

Konnie Toure – Côte d’Ivoire

Afonso Quintas – Angola

Willy Tuva – Kenya

James Onen – Ouganda – GAGNANT

DJ Fresh – Afrique du Sud

Do2dtun – Nigéria

Prix ​​d’excellence AFRIMMA

M. John Olajide

Prix ​​du leadership AFRIMMA 2020

Don Jazzy

Mihi….

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Events

Réorganisation du BUGADA : Un Nouveau Souffle pour les Artistes Gabonais ?

Publié le

le

par

Lors du Conseil des ministres tenu le 14 mai, Laurence Ndong, Ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a annoncé un projet de décret visant à réorganiser le Bureau Gabonais du Droit d’Auteur et des Droits Voisins (BUGADA). Ce projet, élaboré par le Ministère de la Culture et des Arts, répond à une nécessité de modernisation et d’amélioration de la gestion des droits des artistes au Gabon. Depuis l’avènement des militaires au pouvoir, le pays s’engage dans une vaste restauration de ses institutions, et cette réorganisation s’inscrit dans cette dynamique de changement, prenant en compte des besoins exprimés depuis longtemps par les acteurs culturels.

Le projet de décret se concentre sur plusieurs axes principaux, notamment la protection et la gestion des droits des auteurs, des artistes interprètes, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion. Il prévoit également la collecte et la répartition des redevances, garantissant une rémunération équitable pour les créateurs. En outre, la création d’un nouvel organe, l’assemblée générale des auteurs-adhérents, est envisagée pour structurer davantage la gouvernance du BUGADA. Ces mesures visent à résoudre les lacunes juridiques et organisationnelles qui entravent le fonctionnement efficace du BUGADA.

L’annonce a été accueillie favorablement par les acteurs culturels gabonais, qui espèrent que cette réforme apportera une véritable reconnaissance et une protection accrue de leurs droits. Cependant, les artistes restent prudents et insistent sur la nécessité de voir ces réformes effectivement mises en œuvre. Ils soulignent que les intentions sont louables, mais qu’il faudra veiller à leur application concrète pour ne pas que cette réorganisation reste lettre morte.

Mihi…

Continue Reading

Events

Fally Ipupa et Cie Accusés de Pacte avec le Diable pour leur Succès Durable

Publié le

le

par

Le monde de la musique congolaise est secoué par les récentes déclarations de Reddy Amisi, figure emblématique de la scène musicale, concernant la longévité artistique et le succès. Au cours d’une interview franche sur B-One TV, Reddy Amisi a soulevé des questions sur la durabilité des carrières musicales, suggérant que le succès sur une période de plus de dix ans pourrait être attribué à des pratiques fétichistes.

“Un artiste ne peut pas faire du succès pendant plus de dix ans, au-delà de ça c’est du fétiche”, a déclaré Reddy Amisi, suscitant un débat animé au sein de la communauté artistique congolaise.

Cette affirmation audacieuse a particulièrement attiré l’attention en raison de son implication directe sur des artistes renommés tels que Fally Ipupa, dont la carrière s’étend sur près de deux décennies. Certains soutiennent les propos de Reddy Amisi, affirmant qu’ils révèlent une vérité longtemps cachée dans les coulisses de l’industrie musicale, tandis que d’autres le critiquent, l’accusant de jalousie envers ses collègues aux carrières plus florissantes.

Cependant, au-delà des controverses personnelles, les déclarations de Reddy Amisi ont mis en lumière des questions plus larges sur la nature du succès dans l’industrie musicale et les sacrifices parfois nécessaires pour y parvenir. Il est intéressant de noter que malgré le succès de Reddy Amisi dans les années 90 avec des albums acclamés par la critique, sa carrière n’a pas été aussi prolifique que certains de ses pairs. Certains critiques suggèrent que ses déclarations pourraient être motivées par la jalousie envers ses collègues aux carrières plus durables.

Alors que le débat fait rage, une chose est certaine : les réflexions de Reddy Amisi incitent à une réévaluation profonde des normes et des pratiques de l’industrie musicale congolaise.

Mihi…

Continue Reading

Events

La Fédération SAMBA Célèbre la Richesse Culturelle Gabonaise au CES Nelson Mandela

Publié le

le

par

Dans une explosion de couleurs, de rythmes et de fierté, la Fédération Culturelle et Artistique SAMBA a illuminé le CES Nelson Mandela, lors de son événement annuel le vendredi 10 Mai 2024 dès 10h30 minutes. Sous le thème : “Jeune, Célèbre ton Patrimoine”, les élèves ont été transportés dans un voyage vivant à travers la riche culture du Gabon, mettant en valeur la danse traditionnelle et le patrimoine culturel immatériel du pays.

Depuis 2019, la Fédération SAMBA s’est engagée dans une mission louable de préservation et de promotion de la culture gabonaise à travers des initiatives ciblant les jeunes, notamment en milieu scolaire. Cette année, le CES Nelson Mandela a eu l’honneur d’accueillir cet événement emblématique, qui a duré plus de trois heures et a suscité une adhésion massive de la part des élèves.

Sous le regard bienveillant de la délégation du Ministère de la Culture, des Arts, de la Jeunesse et des Sports, et celle du Ministère de l’Education Nationale chargé de la Formation Civique, auxquelles s’est ajoutée la délégation de l’UNESCO, ainsi que celles des fédérations et associations à caractère culturels, il a été fort et bien souligner l’importance cruciale de renforcer le lien des jeunes avec leur héritage culturel. “C’était vraiment incroyable de voir notre culture prendre vie sous nos yeux”, a déclaré Nziengui Nnaji, un élève enthousiaste.

L’événement a été marqué par la mise en exergue d’une variété de danses traditionnelles gabonaises, telles que Lingwala, Ikoku, Obouss, Elombo, Magnala, Ndjobi, Gnèmbet, Bwiti, et bien d’autres encore, un véritable voyage onirique à travers les neuf provinces du Gabon et de ses communautés. De plus, une pièce de théâtre captivante sur le Mariage coutumier, interprétée par les élèves du CES Nelson MANDELA, a ajouté une dimension théâtrale à cette grande messe culturelle.

“La diversité de nos danses est tout simplement époustouflante, et cela nous rappelle à quel point notre culture est riche et précieuse”, a partagé Essomeyo Athena, une autre élève émue par l’événement.

La conclusion spectaculaire de l’événement a vu non seulement les danseurs de la Fédération SAMBA sur scène, en fusion avec les élèves en situation de performance. Cela a souligné l’importance de la culture comme force unificatrice dans la société gabonaise.

Dans une déclaration à la fin de l’événement, Thierry Ndoumou Loudy, président de la Fédération SAMBA, a souligné l’engagement continu de l’organisation envers la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et la promotion de la diversité des expressions culturelles du Gabon.
“Cette édition a été un grand succès, mais nous savons que notre travail ne fait que commencer. Nous sommes déjà impatients de préparer l’édition prochaine pour continuer à célébrer notre héritage culturel avec les jeunes générations”, a-t-il déclaré avec enthousiasme.

En fin de compte, l’événement au CES Nelson Mandela a brillamment démontré que la culture est bien plus qu’une série de traditions ; elle est un fil conducteur qui unit les individus et inspire aux échanges, à la transmission et à la célébration de la culture et de l’identité.

Mihi…

Continue Reading