Connect with us

Singles

” La bague au doigt ” : Tina veut se faire légaliser par Latchow

admin

Publié il y a

le

par

Dans cette production que nous avons découvert le week-end écoulé, Tina veut se faire épouser au plus vite par son homme ( Latchow ).

La bague au doigt, qui symbolise l’union civile est le sujet que Tina et Latchow abordent dans leur production commune. Les deux artistes se mettent dans la peau d’un couple dont les échanges tournent désormais autour du mariage. Par sa plume féministe Tina dévoile le désir de se voir ” légaliser “. Un sentiment que partage les femmes qui pensent très souvent que les hommes ne veulent pas sauter le pas, parce que ayant des appétits insatisfaits. Latchow quant à lui fait passer un autre message. Il demande à sa belle de lui laisser un peu de temps. Car, sachant comme tous les hommes que le mariage rime avec certaines complications.

Après des années d’attente, Tina pense que son homme n’est pas un modèle dans la société. Mis sous pression comme jamais, Latchow pense que sa chérie coco n’est plus la même. Il l’a trouve nouvelle et rebelle. Cette production qui fait partie du concept ” Tina s’ennuie “, traduit une réalité que beaucoup de couples vivent.

Mihi…

Advertisement
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Singles

Lorysse : ” Mone Ebone “

Donald

Publié le

le

par

Toujours enclin à parler de l’amour et de ses tourments, Lorysse nous revient avec un titre qui est censé interpeller la gente masculine, ” Mone Ebone “.

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Elle est souvent mis à rude épreuve. Dans la traduction de cette vie bouillante, l’homme est souvent à l’origine des tensions dans les foyers en raison de ses infidélités. Dans son nouveau titre, ” Mone Ebone “, Lorysse pointe du doigts les hommes papillons sans faire d’animosité.

Dans ses paroles, elle fait preuve sagesse en se réfèrent aux sages conseils de sa maman. *<< Maman m’a dit il faut supporter… >>*, dit-elle. Par cette réflexion stratégique inspirée de la coutume africaine son coeur se plaint sans faire de bruit et finira par avoir réparation.

Ce message inspirant délivré par Lorysse, en langue française et dans une ethnie locale du Gabon ( le fang ) est rythmé par une musique afro dont les bases sont celles de l’Élone : un rythme traditionnel de jouissance du Nord du Gabon.

Mihi…

Continue Reading

Singles

Dr Feeling revient avec ” CALI-JO “

Donald

Publié le

le

par

Deux mois après avoir gratifié son public du titre ” Coco Cassé “, Dr Feeling revient avec un nouveau projet, CALI-JO.

Dans ce nouveau titre, Dr Feeling fait parler son coeur. Comme devant un mur de lamentation, il exprime un grand regret. Celui de s’être séparé d’une merveilleuse femme, pour s’attacher à une autre sans avoir fait le tour de la question.

En relation avec sa nouvelle dame, Dr Feeling regrette son ancienne partenaire au regard des manquements constatés. Souhaitant être en harmonie avec ses valeurs retrouvées, l’homme qu’il est veut faire marche arrière pour retrouver sa ” CALI – JO “.

Toujours sous les couleurs d’Okoume Production, Dr Feeling nous raconte son histoire dans une ambiance Afro dancehall produite par Yahaf Beatz.

Mihi…

Continue Reading

Singles

” Appelez les noms ” : un hymne à la gloire des Panthères Gabon

Donald

Publié le

le

par

Arnold Djoud et un collectif d’artistes gabonais chantent pour l’équipe nationale de football, les Panthères du Gabon.

Qualifiée pour la 33ème édition de la coupe d’Afrique des nations de football qui se tiendra au Cameroun, du 09 janvier au 06 février 2022, l’équipe nationale du gabon connaît un regain d’estime chez ses supporters, après les échecs précédemment enregistrés. Pour marquer se bonheur retrouvé, Arnold Djoud et un collectif d’artistes ont fait le choix de chanter pour l’équipe nationale sur le titre ” Appelez les noms “.

Cover

Ce titre que le public découvre est un prolongement d’un chant qui enflamme bien souvent les vestiaires des hommes de Patrice Neveu.

Mihi…

Continue Reading